Élizabeth Savoie

Tentative de meurtre: un procès pour Élizabeth Savoie

SHERBROOKE - Élizabeth Savoie a été citée à son procès pour répondre d'une tentative de meurtre qui aurait été commis en novembre 2017.

Son enquête préliminaire s'est déroulée, lundi, devant le juge Érick Vanchestein de la Cour du Québec au palais de justice de Sherbrooke.

Lire aussi: Élizabeth Savoie reconnaît des voies de fait sur des policiers

Élisabeth Savoie apte à affronter le processus judiciaire

Les événements dont elle est accusée se seraient déroulés sur la rue Eymard à Sherbrooke.

Deux témoins civils, dont la victime alléguée ont été entendus lors de l'enquête préliminaire qui a été frappée d'une ordonnance de non-publication demandée par l'avocat de la défense Me Patrick Fréchette et le procureur aux poursuites criminelles Me Claude Robitaille.

À la suite d'une évaluation psychiatrique relativement à sa responsabilité criminelle lors des gestes, un psychiatre judiciaire du CHUS a déterminé que l'article 16 du Code criminel ne pouvait pas s'appliquer.

La femme de 29 ans a été confiée à un centre de désintoxication pour suivre une thérapie reliée à son important problème d'alcool en décembre 2017.

En janvier 2018, elle avait plaidé coupable à des accusations antérieures de voies de fait contre des policiers commis en juin 2017 à Montréal.

Ces accusations de la Cour municipale de Montréal avaient été transférées à Sherbrooke afin de regrouper les dossiers.

Son dossier principal a été reporté au 4 septembre prochain au rôle des assises criminelles.

C'est à ce moment que son procès devant juge et jury pourrait être fixé par la Cour supérieure.