Le brasier était si intense que les flammes étaient visibles à plusieurs centaines de mètres à la ronde.

Spectaculaire incendie en plein coeur de Chicoutimi

Un immeuble qui abrite plusieurs appartements sur la rue Georges-Vanier à Chicoutimi a été la proie d’un violent incendie visible à plusieurs centaines de mètres à la ronde en fin de soirée samedi. Un des occupants a dû être secouru d’urgence par les pompiers, mais tous les locataires ont heureusement été évacués à temps.

Les services d’urgence ont reçu un appel peu après 21 h pour signaler de la fumée émanant d’un appartement situé au 3e étage du bâtiment de la rue Georges-Vanier.

«On avait comme information qu’un homme d’une soixantaine d’années était prisonnier de son balcon. Les pompiers ont manoeuvré avec une échelle portative pour l’extirper de là. Le feu était pris dans son appartement et on voyait juste un peu de fumée au départ. La fumée a pris de l’ampleur par la suite et des flammes vives sont apparues sur le toit avant l’embrasement général de la toiture. Les pompiers ont rapidement pris fait un repli défensif. Il n’y a pas eu d’autres blessés et tout le monde a été évacué», a indiqué samedi soir le sergent Stéphane Pellerin de la police de Saguenay.

Le sergent Stéphane Pellerin de la police de Saguenay a confirmé que tous les occupants avaient été évacués.

Ce dernier a également mentionné que l’homme secouru sur son balcon, qui a probablement subi un choc en plus d’être incommodé par la fumée, a été amené à l’hôpital de Chicoutimi.

INTENSITÉ

L’intensité du brasier a attiré son lot de curieux, qui étaient nombreux à tenter de s’approcher de l’endroit. Les policiers de Saguenay ont bloqué l’accès au secteur par la rue Bégin entre le boulevard Université une bonne partie de la soirée.

En plus des locataires jetés à la rue samedi, ceux de deux immeubles voisins ont aussi été évacués par mesure préventive puisque l’approvisionnement en électricité a été coupé durant l’intervention des pompiers, qui étaient encore plusieurs dizaines à se relayer pour combattre le brasier vers 23h30.

Rencontré sur place samedi soir, le propriétaire de l’immeuble a refusé d’émettre des commentaires devant l’ampleur de ce qui se déroulait sous ses yeux, mais s’est dit soulagé de savoir que personne n’avait été blessé.

En début de nuit, le brasier était toujours actif, mais semblait en voie d’être sous contrôle.

L'incendie a vraisemblablement pris naissance dans un appartement situé au 3e étage de l'immeuble.