Six incendies suspects se sont déclarés en l’espace de 2 h 30, dans la nuit de dimanche à lundi, à Frelighsburg, Saint-Armand et Dunham. Deux suspects font face à des accusations d’incendies criminels.
Six incendies suspects se sont déclarés en l’espace de 2 h 30, dans la nuit de dimanche à lundi, à Frelighsburg, Saint-Armand et Dunham. Deux suspects font face à des accusations d’incendies criminels.

Série d’incendies criminels dans Brome-Missisquoi [VIDÉO]

Cynthia Laflamme
Cynthia Laflamme
Initiative de journalisme local - La Voix de l'Est
Des dizaines de sapeurs sont intervenus, durant la nuit de dimanche à lundi, sur une série d’incendies d’origine criminelle, à Frelighsburg, Saint-­Armand et Dunham. Six feux se sont déclarés tour à tour dans une résidence, une maison convertie en entrepôt, une érablière et trois bâtiments agricoles.

Cette nuit éreintante pour les sapeurs-pompiers de Brome-­Missisquoi a commencé à 3 h, alors qu’un appel a été fait aux services d’urgence pour un incendie survenu sur le chemin D’Eccles Hill, près du chemin du Diable, à Frelighsburg. À l’arrivée des pompiers de Frelighsburg, de Saint-Armand et de Stanbridge East, le bâtiment agricole, qui contenait du bois de chauffage, était complètement embrasé et presque effondré au sol. 

« Dès le début de l’extinction, les pompiers de Saint-Armand ont reçu un appel pour un feu de résidence chez eux, sur le chemin des Érables », relate Patrick Cournoyer, directeur des services de sécurité incendie de Dunham et Frelighsburg. 

La résidence en question est une grange convertie en maison et elle semble n’être habitée qu’à temps partiel, souligne Andrew Monette, directeur du service de sécurité incendie de Saint-Armand. Personne ne s’y trouvait lors de l’incendie.

« Quand les gars de Saint-Armand sont partis de la première intervention pour s’en aller là, ils ont aperçu un début d’incendie dans une mini érablière sur le chemin des Ormes, reprend M. Cournoyer­. Ils m’ont renvoyé l’appel, mais ils sont arrêtés sur place pour faire l’extinction. »

Puisque l’érablière était une construction récente, ils ont réussi à contenir le feu dans une partie du bâtiment.

Patrick Cournoyer, directeur des services de sécurité incendie de Dunham et Frelighsburg

L’équipe de M. Cournoyer s’est aussi déplacée sur le chemin des Ormes pour terminer l’extinction et pour permettre à leurs confrères de partir vers Saint-Armand. Cependant, un nouvel appel a été reçu pour un autre incendie, cette fois sur le chemin du lac Selby, près de la route 213, à Frelighsburg. L’immeuble détruit par le feu est un bâtiment agricole où de la machinerie agricole pouvait se trouver.

« Pendant qu’on était sur Selby, il y a eu deux appels simultanés. » Le premier, sur le chemin de la Grande-Ligne, près du chemin des Saules, concernait une maison désaffectée de deux étages qui sert maintenant de lieu d’entreposage. Puis, sur le chemin Hudon, à Dunham, un bâtiment agricole abritant du foin, de la ripe et du bois a été incendié.

Les pompiers ont plus tard dû retourner sur la première scène puisque le feu avait repris, ce qui correspondait à la septième intervention de la nuit pour ces soldats du feu.

Mis à part l’érablière, tous les autres bâtiments sont une perte totale. Personne n’a heureusement été blessé.

Un incendie a détruit une maison désaffectée qui servait d'entreposage, sur le chemin de la Grande-Ligne, à Frelighsburg.

Deux suspects

Tous les incendies se sont déclarés en 2 h 30. 

Dès le troisième appel, « j’ai commencé à trouver ça étrange, anormal. J’ai même avisé la Sûreté du Québec qu’on était sur un troisième incendie en une heure. Dans ma carrière, j’ai déjà vécu deux ou trois petits feux dans des poubelles, mais une série intense comme ça, c’est la première fois en 25 ans. »

La Sûreté du Québec a par ailleurs procédé à l’arrestation de deux suspects âgés de 21 et 24 ans, informe Béatrice D’Orsainville, porte-parole du corps policier. Ils ont comparu par voie téléphonique lundi soir. Ils font face à des accusations d’incendies criminels. 

La Division des enquêtes sur les crimes majeurs de la SQ a pris les rênes de l’enquête.

Large mobilisation

« Je pense que ce qui a aidé beaucoup c’est d’avoir eu du monde dans les casernes de Frelighsburg et de Dunham quand les appels n’arrêtaient pas de rentrer », analyse M. Cournoyer.

Le directeur des services de sécurité incendie de Dunham et Frelighsburg s’est ainsi assuré que des équipes pouvaient intervenir sur tous les incendies. En plus de Frelighsburg, Saint-Armand, Dunham et Stanbridge East, les municipalités de Bedford, Cowansville, Bromont, Farnham, Lac-Brome et Sutton ont déployé des équipes, des camions-citernes et des autopompes pour leur venir en aide. L’Association des pompiers auxiliaires de la Montérégie, basée à Rougemont, s’est aussi déplacée pour soutenir les pompiers au travail.