«Risque chimique»: rappel de 53000 poupées du Dollarama

Quelque 52 775 ensembles comprenant une poupée et des meubles ayant été vendus dans les magasins Dollarama font l’objet d’un avis de rappel de Santé Canada en raison de leur teneur en phtalates trop élevée.

L’avis diffusé lundi par Santé Canada précise que les ensembles rappelés, de marque MONTOY, ont été vendus au pays entre le 16 octobre 2017 et le 5 octobre 2018. Douze articles accompagnent la poupée dans chaque ensemble, qui porte le numéro d’article 08-3048458 et le CUP 66788824057.

«La teneur en phtalates de la poupée et des articles en plastique est supérieure à la limite permise et ces produits présentent donc un risque chimique, indique Santé Canada. D’après des études, certains phtalates, y compris le DEHP, pourraient entraîner des anomalies de la reproduction et des troubles de développement chez les jeunes enfants lorsque des produits en plastique vinyle souple sont sucés ou mâchouillés pendant des périodes prolongées.»

En date du 8 novembre, Santé Canada ne rapportait aucun signalement d’incident ou de blessures découlant de l’utilisation de ces jouets fabriqués en Chine.

Les consommateurs qui possèdent l’un de ces ensembles doivent les placer en dehors de la portée des enfants «et les jeter ou les retourner là où ils les ont achetés pour obtenir un remboursement (aucun reçu requis)». Il est également possible de communiquer avec Dollarama en composant sans frais le 1-888-755-1006, poste 1000, ou sur le site Internet de l’entreprise (http://www.dollarama.com/fr/a-propos-de-nous/nous-joindre/).

L’avis précise par ailleurs qu’en vertu de la Loi canadienne sur la sécurité des produits de consommation, «il est interdit de redistribuer, de vendre ou même de donner les produits rappelés au Canada».