Christian Overbeek, le président de Producteurs de grain du Québec a jugé la rencontre qu’il a eue mardi matin avec les représentants du cabinet du ministre Laurent Lessard, avait été «constructive, ouverte et franche».

Québec offre son soutien aux producteurs de grains québécois

Les producteurs de grains du Québec pourront compter sur le support du gouvernement provincial afin de contrer les effets néfastes de la nouvelle aide de 12 milliards $ accordée par le gouvernement Trump aux agriculteurs américains.

Le président de l’association des Producteurs de grains du Québec (PGQ), Christian Overbeek, a rencontré mardi matin les représentants du cabinet du ministre Lessard, une rencontre jugée « constructive, ouverte et franche » par M. Overbeek en entrevue téléphonique avec Le Soleil. 

« La rencontre de ce matin avait pour objectif de faire comprendre que même s’il existe des programmes distincts, ceux-ci ne permettront pas de compenser adéquatement les effets de l’annonce de 12 milliards $ du gouvernement américain. Il faut donc un programme supplémentaire et c’est sur ce point qu’il faut travailler avec le ministère, » a ajouté Christian Overbeek. 

La bonification de l’actuel programme de soutien aux producteurs de grain ne sera pas annoncée dans les prochaines semaines, car il faudra d’abord quantifier l’impact de la décision américaine sur les producteurs locaux. 

« On a un travail à faire au sein d’un groupe de travail pour évaluer les conséquences sur les producteurs de soya québécois, donc il y a un travail de quantification à faire. À court terme, on a un engagement par rapport aux programmes de financements [des producteurs de grains au Québec] », indique Christian Overbeek. 

Depuis l’annonce de l’administration Trump, les producteurs de grains ont lancé un message d’alerte aux différents paliers de gouvernement, afin que ceux-ci comprennent l’ampleur de la problématique.

Même si une aide fédérale n’est pas encore confirmée, le ministre de l’Agriculture du Québec, Laurent Lessard, avait déjà fait état de la situation lors de sa réunion avec ses homologues des autres provinces lors de sa rencontre en Colombie-Britannique le 20 juillet. 

Selon M.Overbeek, l’aide du Fédéral est primordiale, car il est ici question d’un enjeu de « commerce international ». 

Fluctuation des prix

Pour expliquer l’impact de l’annonce des Américains, monsieur Overbeek a expliqué au Soleil, qu’au moment de choisir les produits à mettre en marché, les producteurs agricoles choisissent en fonction de la plus grande source de revenus. Or, avec le nouveau support du gouvernement Trump,les producteurs agricoles américains auront droit à un revenu garanti sur l’ensemble de leurs produits.

M. Overbeek ajoute que cela aura pour conséquence supplémentaire que certains produits seront vendus à un prix inférieur sur le marché international, créant un déficit à rattraper pour les producteurs québécois. 

C’est pourquoi les producteurs de grains comptent sur une aide gouvernementale bonifiée, afin de pouvoir rivaliser avec les agriculteurs américains.

Une mesure contre les tarifs douaniers

L’aide de 12 milliards $ accordée par l’administration Trump a été annoncée pour répondre notamment à l’augmentation des tarifs douaniers canadiens, qui allaient nuire aux producteurs américains, selon Donald Trump.

L’aide financière, qui sera appliquée en septembre, touchera principalement les producteurs de soya, de produits laitiers, de porc ou encore de blé.

Ce sont justement les producteurs de graines de soya au Québec qui risquent d’être les plus touchés par cette mesure des Américains.