La Roumaine Simona Halep

Premier Grand Chelem pour Halep

PARIS — La Roumaine Simona Halep n’arrêtait pas de dire à qui voulait bien l’entendre qu’elle était une joueuse différente, plus forte mentalement et qu’elle était convaincue qu’elle allait remporter un premier titre du Grand Chelem.

Après trois défaites en finale d’un tournoi majeur, peut-être que Halep essayait de se convaincre plutôt que de faire croire à tout le monde qu’elle allait réussir l’exploit. Finalement, elle a eu raison.

Halep a battu l’Américaine Sloane Stephens en trois manches de 3-6, 6-4, 6-1, samedi, pour remporter le tournoi de Roland-Garros.

«Lorsque je tirais de l’arrière au deuxième set, je me suis dit que tout était fini, que je devais commencer à relaxer et à apprécier le match», a fait savoir Halep.

Il s’agissait d’un premier titre majeur pour Halep, qui s’était inclinée deux fois en finale à Roland-Garros, en 2014 et en 2017, et une fois en finale aux Internationaux d’Australie, plus tôt en 2018.

«Je tentais simplement de ne pas répéter le résultat de l’an dernier, a dit la meilleure raquette au monde. J’ai fait tout ce que je pouvais.»

Halep, la favorite du tournoi, est devenue la deuxième joueuse roumaine à gagner un titre du Grand Chelem en simple. Son agente, Virginia Ruzici, avait triomphé à Roland-Garros, il y a 40 ans.

Stephens, la 10e tête de série, n’avait jamais perdu en finale d’un tournoi (6-0), mais elle avait perdu ses quatre derniers affrontements contre Halep. L’Américaine avait mis la main sur un premier titre majeur, aux Internationaux des États-Unis, en septembre.

Stephens a donné le ton en première manche, notamment grâce à son service, qui a été une de ses grandes forces tout au long de la quinzaine. Elle a brisé Halep à la quatrième partie, lorsque cette dernière a envoyé un revers dans le filet.

Stephens a fait face à sa seule balle de bris de la manche, à 5-3, mais elle a tout de même gagné la première manche sur le court Philippe-Chatrier.

Halep a éprouvé des difficultés au début du deuxième set, mais elle s’est bien ressaisie.

Après que Stephens eut appliqué une belle pression en retour de service, elle s’est propulsée en avance 2-0. La favorite a cependant profité d’un relâchement de son adversaire pour protéger son service, briser l’Américaine à zéro et prendre les devants 3-2.

Les deux joueuses se sont échangé des bris de service et Halep s’est placée en bonne position pour forcer une manche ultime grâce à une balle de bris à 5-4. Stephens a ensuite envoyé son revers hors des limites du terrain pour perdre le deuxième set 6-4.

La troisième manche a été l’affaire d’une seule joueuse et Halep a remporté les cinq premières parties. Stephens a fait amende honorable en gagnant difficilement son service lors du sixième jeu, mais la Roumaine a fermé les livres pour signer un premier titre du Grand Chelem en carrière.

«Ce n’est pas le trophée que je voulais, mais il est tout de même magnifique, a affirmé Stephens, soulevant la plaque remise à la finaliste. Félicitations Simona pour ton premier titre du Grand Chelem. Ça te va bien. Il n’y a personne d’autre contre qui j’aurais voulu perdre.»

Plus tard samedi, les Français Pierre-Hugues Herbert et Nicolas Mahut ont conjugué leurs efforts pour décrocher le titre en double masculin.

Herbert et Mahut ont remporté un troisième titre du Grand Chelem ensemble en défaisant Oliver Marach et Mate Pavic en deux manches de 6-2, 7-6 (4).