Pour les piétons, le risque de décès augmente beaucoup à l’Halloween

La soirée de l’Halloween pose un risque accru pour les piétons, et les enfants sont particulièrement vulnérables, rappelle une nouvelle étude.

Une enquête publiée mardi précise que le risque de décès est plus élevé de 43 pour cent pour les piétons le soir de l’Halloween, comparativement à n’importe quel autre moment près de cette date.

L’étude s’appuie sur quatre décennies de données liées à la circulation automobile aux États-Unis, qui comprennent la mort de 608 piétons lors de 42 Halloweens.

Des chercheurs canadiens ont lancé cette étude après avoir remarqué que plusieurs fêtes d’Halloween étaient annoncées près de chez eux. Cela les a amenés à se préoccuper d’une combinaison potentiellement dangereuse: des dizaines de fêtards quittant les bars pour se mêler aux enfants costumés qui courent les rues, a expliqué le docteur John Staples, de l’Université de la Colombie-Britannique.

Les données américaines liées au trafic étant particulièrement exhaustives, le docteur Staples et ses collègues ont concentré leur analyse sur la situation au sud de la frontière. Leurs conclusions sont publiées par le journal médical «JAMA Pediatrics».

À l’aide de données compilées par l’agence fédérale américaine de sécurité des autoroutes (NHTSA), les chercheurs ont comparé les décès de piétons survenus le soir de l’Halloween avec les décès qui se sont produits lors de deux soirées de la semaine précédente et de la semaine suivante. Ils ont constaté que les automobiles tuent quatre fois plus de personnes, en moyenne, le soir de l’Halloween.

Les Centres de contrôle et de prévention des maladies des États-Unis en étaient venus à une conclusion similaire en examinant des données pour la période 1975-1996.

La nouvelle étude précise que la situation est particulièrement risquée pour les enfants âgés de quatre à huit ans: on rapporte 55 décès dans ce groupe d’âge le soir de l’Halloween, comparativement à 11 lors des autres journées.

Le docteur Staples avance que les enfants de cet âge sont peut-être tellement excités par l’Halloween qu’ils perdent de vue le danger que représentent les voitures.

Le nombre de décès de piétons culmine à la tombée du jour, vers 18 h.

Le docteur Staples recommande d’ajouter des éléments réfléchissants aux costumes, de se munir d’une source de lumière et de s’assurer que les masques n’obstruent pas la vision, sans oublier de regarder dans les deux directions avant de traverser la rue.