Les cinq semaines supplémentaires d’assurance-emploi seront offertes à environ 51 500 travailleurs de régions du Canada atlantique, du Québec et du Yukon.

Ottawa annonce une aide aux travailleurs saisonniers

ESCUMINAC, N.-B. - Les travailleurs saisonniers de certaines régions de l’est du pays et du Yukon recevront jusqu’à cinq semaines supplémentaires de prestations d’assurance-emploi, dans le cadre d’un projet pilote de 189 millions $ annoncé lundi par Ottawa.

Au Québec, ces mesures aideront les travailleurs des régions du Bas-Saint-Laurent, de la Côte-Nord, de la Gaspésie, des Îles-de-la-Madeleine, du Centre-du-Québec, de Chicoutimi-Jonquière et du Nord-Ouest du Québec.

Le ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, Jean-Yves Duclos, en a fait l’annonce dans une usine de transformation du poisson à Escuminac, au Nouveau-Brunswick. D’autres députés libéraux vantaient le même projet ailleurs au Canada atlantique ainsi qu’à Matane-sur-Mer, au Québec.

Ces cinq semaines supplémentaires d’assurance-emploi seront offertes à environ 51 500 travailleurs de régions du Canada atlantique, du Québec et du Yukon. L’aide annoncée s’inscrit dans le cadre de l’engagement pris dans le plus récent budget fédéral de fournir 230 millions $ pour aider ces travailleurs des industries saisonnières.

«Nous sommes conscients que certains travailleurs saisonniers ont souvent du mal à accumuler assez d’heures de travail afin d’avoir droit à suffisamment de prestations d’assurance-emploi pour subvenir à leurs besoins pendant la saison morte, a déclaré M. Duclos.

«La diversification et le développement économiques sont essentiels pour trouver des solutions à long terme afin d’aider les travailleurs saisonniers, mais notre gouvernement comprend également qu’il s’agit d’un problème urgent qui nécessite des actions à court terme.»

M. Duclos a précisé que jusqu’à cinq semaines supplémentaires seront offertes aux travailleurs admissibles dans les industries saisonnières de 13 régions qui commencent leur période de prestations d’assurance-emploi entre le 5 août 2018 et le 30 mai 2020. Ces régions économiques comprennent aussi Madawaska-Charlotte et Restigouche-Albert, au Nouveau-Brunswick, l’est et l’ouest de la Nouvelle-Écosse, l’Île-du-Prince-Édouard, Terre-Neuve-et-Labrador (à l’exclusion de Saint-Jean) ainsi que le Yukon (sauf la capitale).

Le gouvernement fédéral a par ailleurs annoncé qu’il accorderait jusqu’à 41 millions $ sur deux ans pour mettre en place, de concert avec les provinces et territoires, des subventions salariales et des programmes de formation professionnelle et d’aide à l’emploi destinés aux travailleurs des industries saisonnières, dans le cadre d’ententes sur le développement du marché du travail.