L'homme de 45 ans s'est finalement rendu dans le calme.
L'homme de 45 ans s'est finalement rendu dans le calme.

Opération policière à Chicoutimi-Nord: l'homme appréhendé dans le calme

Patricia Rainville
Patricia Rainville
Le Quotidien
Emilie Gagnon
Le Quotidien
Un individu bien connu des autorités de Saguenay qui refusait de se rendre aux policiers venus l’arrêter, dans un quartier de Chicoutimi-Nord, mardi dans la journée, a finalement été appréhendé vers 17h30. L’homme de 45 ans, réputé pour résister à ses arrestations, refusait de coopérer depuis midi et plusieurs agents étaient postés autour de chez lui.

Après plusieurs heures de négociations, il a été menotté, puis placé dans une ambulance en direction de l’hôpital de Chicoutimi. Le tout s’est déroulé dans un calme relatif.

La collaboration de l'avocat dans le dossier a aidé le travail des policiers.

« Il faut regarder toutes les options qui s’offrent a nous pour avoir la coopération de l’individu, par lui-même, sans violence, sans problématique », a indiqué au Quotidien à la fin de l’intervention le porte-parole du Service de police de Saguenay, Bruno Cormier, ajoutant que la collaboration de son avocat avait grandement aidé dans l’affaire. En fin d’après-midi, les policiers ont pu avoir recours aux services de l’avocat de l’individu, Pierre Gagnon, afin d’accélérer les négociations. 

Refus de collaborer

L’opération a débuté aux alentours de midi, à proximité de la rue Pasteur Nord, située derrière le commerce Bouffe et Plus du boulevard Sainte-Geneviève.

Le poste de commandement du Service de police de Saguenay a été appelé sur place. Plusieurs auto-patrouilles étaient stationnées dans les environs. Les agents avaient mis sur pied un plan d’intervention pour approcher l’homme. C’est que l’individu, qui était sous mandat d’arrêt pour des histoires de menaces, a tendance a résister chaque fois qu’il se fait passer les menottes. 

Les policiers se sont donc déplacés à pied autour de la résidence où l’homme se trouvait et ont communiqué avec lui par téléphone, afin de lui demander calmement de sortir de la maison. L’individu a toutefois cessé de répondre au téléphone lorsqu’il a compris ce qui se tramait à l’extérieur. Finalement, en fin d’après-midi, l’avocat de l’homme s’est déplacé sur les lieux et a pu négocier avec son client devant son perron. Selon les informations recueillies sur place, il était sous l’influence de la drogue. C’est pourquoi les agents ont fait le choix de l’embarquer en ambulance et de le faire examiner à l’hôpital de Chicoutimi. 

« Il va être évidemment évalué. Est-ce qu’il sera libéré dans les heures qui suivent? Peut-être, a lancé Bruno Cormier. Il sera amené à la centrale policière et aura un interrogatoire. » Rappelons qu’au départ, l’homme devait être mis sous arrestation pour menaces.

Me Pierre Gagnon, l'avocat de l'individu, a pu s'entretenir avec son client.