Le Nouvelliste
Chaque année, depuis trois ans, des bénévoles installent des toiles de jute au fond du lac Sergent afin de contrer la propagation du myriophylle à épis.
Chaque année, depuis trois ans, des bénévoles installent des toiles de jute au fond du lac Sergent afin de contrer la propagation du myriophylle à épis.

Nos lacs sous pression: la guerre au myriophylle à épis

Normand Provencher
Normand Provencher
Le Soleil
Le Québec compte quelque 500 000 lacs qui couvrent 12 pour cent de sa superficie. La plupart se trouvent dans des régions difficiles d’accès et demeurent protégés des activités humaines. À l’inverse, les fragiles écosystèmes de ceux situés près des zones urbaines sont soumis à des pressions de plus en plus fortes, surtout depuis l’engouement pour le retour à la nature provoqué par la pandémie. Dans une série de trois reportages, Le Soleil s’attarde à ces dangers et nuisances. Aujourd’hui, le myriophylle à épis.