L'usine de Nemaska Lithium à Shawinigan
L'usine de Nemaska Lithium à Shawinigan

Nemaska Lithium se placera à l'abri de ses créanciers

La Presse Canadienne
MONTRÉAL — L'entreprise Nemaska Lithium, qui tente toujours de sauver son projet de mine et d'usine de transformation de lithium, a annoncé, lundi, qu'elle compte demander à la Cour supérieure du Québec d'obtenir la protection contre ses créanciers.

Dans un communiqué de presse, la compagnie explique vouloir se «donner suffisamment de temps [...] pour mener à bien ses efforts de refinancement afin de permettre l'achèvement de la construction de son projet Whabouchi, lesquels sont nécessaires en raison de la réévaluation des coûts précédemment annoncée».

Les transactions sur ses actions ordinaires ont été suspendues à la Bourse de Toronto.

Nemaska Lithium souhaite transformer, dans une usine électrochimique à Shawinigan, du minerai de spodumène extrait de la mine Whabouchi — à quelque 300 kilomètres au nord de Chibougamau — en sels de lithium à valeur ajoutée. Ces derniers seraient ensuite vendus à des fabricants de matériaux de cathodes destinés aux batteries rechargeables au lithium-ion.

Initialement estimé à 1,1 milliard $ en 2018, le projet a été marqué par les dépassements de coût de l'ordre de 375 millions $, ce qui a forcé la compagnie à trouver plus d'argent, en plus d'interrompre la construction de son usine de Shawinigan.