Motoneigistes disparus: reprise des recherches au Lac-Saint-Jean

La Sûreté du Québec a repris les recherches dans la rivière Grande Décharge afin de retrouver la dernière victime du drame au cours duquel un groupe de motoneigistes a plongé dans les eaux glaciales du lac Saint-Jean en janvier dernier. Tout porte à croire qu’un seul motoneigiste français manque maintenant à l’appel puisque le corps repêché vendredi dernier serait celui d’un des deux derniers disparus.

La Sûreté du Québec ne peut confirmer l’identité du corps repêché, mais ce dernier était vêtu d’un habit de motoneige. De plus, aucune autre disparition pouvant correspondre au corps n’a été signalée dans le secteur. Il s’agirait donc de Jean-René Dumoulin, 24 ans, ou encore de Arnaud Antoine, 25 ans.

Lundi après-midi, les plongeurs de la Sûreté du Québec sont montés à bord d’une chaloupe pour reprendre les recherches. Ils ont arpenté la rivière pendant quelques heures. « On a relancé les recherches lundi, mais pas mardi. On ignore encore quelle sera la suite des choses », a affirmé Hugues Beaulieu, porte-parole de la Sûreté du Québec. 

Vendredi soir, Serge Côté, un résidant d’Alma, a découvert un corps sur le rivage de la rivière, dans le secteur du chemin de la Baie-Des-Jean, à Alma.

Rappelons que le 21 janvier, huit motoneigistes et un guide québécois sont tombés dans les eaux glacées du lac Saint-Jean. Trois touristes français ont survécu au drame. Le corps du guide Benoît Lespérance avait pu être sorti de l’eau rapidement. Au cours des jours suivants, les corps de Gilles Claude, 58 ans, Yan Thierry, 24 ans, et Julien Benoît, 34 ans, avaient aussi pu être extirpés des eaux par les plongeurs de la SQ.