Maxime Comtois au Championnat du monde de hockey junior à Vancouver, le 2 janvier dernier

Mondial junior: Maxime Comtois réagit aux propos haineux à son endroit

MONTRÉAL - Plusieurs jours après avoir été la cible d’une multitude de propos haineux sur les réseaux sociaux, le hockeyeur québécois Maxime Comtois a émis une réaction par écrit, mercredi, sur son compte Twitter.

Le capitaine de l’équipe du Canada qui a pris part aux Championnats du monde de hockey junior remercie tous ceux qui lui ont transmis leurs mots d’encouragement. Il ajoute que la cyberintimidation est une menace présente et que personne ne devrait la subir.

Il invite les personnes qui ont été ou qui sont présentement victimes d’intimidation à en parler, car il vaut mieux prévenir que guérir.

Maxime Comtois n’est par parvenu à marquer un but lors d’un tir de punition qui lui avait été accordé en prolongation dans la défaite de 2 à 1 subie par le Canada face à la Finlande. Peu après, un joueur finlandais a marqué, excluant ainsi le Canada de la ronde des médailles pour la première fois en 21 ans.

Après le match, Maxime Comtois, qui est âgé de 19 ans, a reçu dans son compte Instagram une grande quantité de commentaires insultants écrits en anglais, certains l’invitant à se suicider, d’autres souhaitant qu’il attrape le SIDA. Plusieurs des commentaires ciblaient la langue maternelle du jeune homme de Longueuil qui est francophone.

Le président de Hockey Canada, Tom Renney, a déclaré peu après qu’il n’avait pas lu les insultes et qu’il préférait ne pas les commenter. Depuis que l’équipe du Canada a été éliminée, le 2 janvier, aucune réaction officielle n’a été émise par Hockey Canada à propos des attaques infligées à son jeune joueur.

Samedi dernier, les Ducks d’Anaheim, l’équipe de la Ligue nationale (LNH) qui a repêché Maxime Comtois en 2017, a annoncé qu’il avait disputé les Championnats du monde avec une dislocation de l’épaule.