Les funérailles de Cheryl Bau-Tremblay avait eu lieu en août 2015, à Saint-Félicien.

Meurtre de Cheryl Bau-Tremblay: l'appel de Gendron rejeté

Alexandre Gendron réclamait un nouveau procès pour le meurtre non prémédité de sa conjointe enceinte Cheryl Bau-Tremblay. Mais lundi, la Cour d’appel du Québec a rejeté son appel sans même avoir besoin d’entendre les arguments du ministère public. Sa peine de prison à vie sans possibilité de libération avant 12 ans imposée l’an dernier est donc maintenue.

Cheryl Bau-Tremblay, originaire de Saint-Félicien, au Lac-Saint-Jean, était enceinte de plus de quatre mois lorsque son conjoint alcoolique et violent l’a étranglée le 1er août 2015 à Beloeil. Alexandre Gendron a ensuite caché son corps sous le lit pendant des jours. La jeune femme venait alors de retourner dans leur maison après s’être réfugiée quelques jours chez sa sœur. Elle avait lancé un ultimatum à son conjoint pour qu’il cesse de consommer de l’alcool.

Pour lire l'article au complet: Meurtre de Cheryl Bau-Tremblay: l'appel d'Alexandre Gendron rejeté