Meagan Duhamel s’est dite ravie d’apporter son soutien à un organisme qui tente de mettre un terme au commerce de la viande canine en Corée du Sud, ce pays où elle s’est encore illustrée récemment lors des Jeux de PyeongChang.

Meagan Duhamel lutte contre l’élevage de chiens destinés à la table

MONTRÉAL — La patineuse artistique canadienne Meagan Duhamel met tout le poids de ses médailles olympiques dans la lutte contre l’élevage de chiens destinés à la consommation humaine en Asie.

La médaillée olympique était présente, jeudi à Montréal, alors que la section canadienne de l’organisme Humane Society International dévoilait le bilan de sa plus récente opération de sauvetage. La patineuse étoile s’est dite ravie d’apporter son soutien à cet organisme qui tente de mettre un terme au commerce de la viande canine en Corée du Sud, ce pays où elle s’est encore illustrée récemment lors des Jeux de PyeongChang.

Mme Duhamel, qui est végétalienne depuis une dizaine d’années, a beaucoup voyagé en Asie depuis 15 ans, et elle a constaté que la viande de chien est facilement accessible en Corée du Sud et en Chine. Elle a commencé par faire des dons à l’organisme puis elle s’est portée volontaire pour ramener de ses périples en Asie des chiens rescapés là-bas.

Meagan Duhamel possède d’ailleurs un chien, Moo-tae, qui a été rescapé de ces «usines à chiens» sud-coréennes. Elle s’est attristée, jeudi, du sort de ces pauvres bêtes «qui ne demandent qu’à être aimées».

«J’espère qu’ils trouveront un foyer d’accueil et qu’ils seront bien traités», a souhaité l’athlète de 32 ans.

La Corée du Sud abriterait quelque 17 000 producteurs de chiens élevés pour la viande; quelque 2,5 millions de chiens seraient ainsi élevés chaque année pour la table. Mais cette industrie serait en déclin parce que la clientèle vieillit et ne se renouvelle guère.

L’organisme «Humane Society International» héberge dans son refuge d’urgence de Montréal plus de 80 chiens rescapés d’une usine de Siheung, dans le nord du pays. Selon Ewa Demianowicz, une militante de l’organisme, ces chiens ont été retrouvés dans un état lamentable — ils n’avaient jamais bénéficié des soins adéquats et étaient mal nourris.

La Humane Society International soutient qu’elle a réussi à fermer onze usines à chiens et pu ainsi sauver environ 1300 bêtes.

Meagan Duhamel a terminé sa carrière amateur à Pyeongchang avec une médaille de bronze en couple et une médaille d’or en équipe.