Le premier ministre François Legault était présent à la 2e édition des Prix Créateurs d’emplois du Québec, mercredi.

Main-d’œuvre: les entrepreneurs attendent le plan de la CAQ

Immigration, nouvelles technologies et réintégration professionnelle sont les trois pistes de solutions que les entrepreneurs souhaitent que le gouvernement de la Coalition avenir Québec (CAQ) applique dans son plan pour régler la pénurie de main-d’œuvre.

À l’occasion de la 2e édition des Prix Créateurs d’emplois du Québec, certains acteurs du milieu entrepreneurial ont manifesté leur désir de travailler avec le nouveau gouvernement. Selon certains d’entre eux, la diminution du nombre d’immigrants n’est pas la solution au problème. 

«Il faut travailler en équipe pour régler le problème. L’immigration fait partie de la solution, même s’il y a des choses à régler, on doit regarder vers d’autres avenues au lieu de simplement réduire le nombre d’immigrants», indique Pierre Dolbec, président de la Corporation des parcs industriels. 

Ce dernier avait manifesté son opposition durant la campagne électorale envers la politique migratoire de la CAQ. 

M. Dolbec juge qu’il y a un changement de mentalité concernant le recrutement d’immigrants et que le Québec «ne doit pas faire un pas vers l’arrière». «Si on retourne 10 ans en arrière, il y avait un problème d’intégration des immigrants au marché du travail, mais ça a évolué. Les entrepreneurs sont maintenant plus ouverts à les engager et surtout à les garder», explique-t-il, dont sa corporation représente 3000 entreprises au Québec.

Yves-Thomas Dorval, pdg du Conseil du patronat, indique de son côté que l’immigration ne parviendra pas à elle seule à résoudre le problème de main-d’œuvre au cours des prochaines années. 

«Il reste un bon pourcentage de travailleurs qu’on va devoir aller chercher à même le Québec. On pense aux personnes handicapées, aux autochtones, aux aînés et aux personnes en réinsertion sociale», souligne-t-il.

«Faciliter la vie»

Présent lors de l’événement, le premier ministre François Legault y est allé d’une déclaration où il a rappelé aux membres de l’assemblée que son gouvernement sera là pour «faciliter la vie aux entrepreneurs». 

«On doit valoriser nos entrepreneurs, nos entreprises et donner les moyens de réussir à ceux qui ont des projets», a déclaré le premier ministre du Québec récemment entré en fonction.