Le quart arrière des Titans Ryan Tannehill (17) avait raison de célébrer après sa performance contre les Ravens.
Le quart arrière des Titans Ryan Tannehill (17) avait raison de célébrer après sa performance contre les Ravens.

Les Titans surprennent les puissants Ravens 28-12

Associated Press
BALTIMORE — Les Titans du Tennessee n’ont peur de personne. Ni même de la meilleure équipe de la NFL.

Une semaine après avoir dominé les champions en titre du Super Bowl, Derrick Henry a récolté 195 verges par la course et a lancé une passe de touché de trois verges pour aider les Titans à vaincre les Ravens de Baltimore 28-12, samedi soir.

Après avoir offert une performance hallucinante la semaine dernière face aux Patriots de la Nouvelle-Angleterre, Henry était invincible face aux Ravens.

«Ce n'est pas seulement moi. C'est un effort d'équipe, a précisé Henry. Nous avons bien joué collectivement en tant qu'attaque et comme un tout. Nous avons simplement réussi à capitaliser. Nous croyons en nous, les uns les autres. Nous communiquons et ça fonctionne.»

La défense des Titans a également intercepté deux passes de Lamar Jackson, qui n'a cessé de battre des records dans les dernières semaines de la saison régulière. Le quart des Ravens (14-3) a également perdu un ballon échappé et les Titans (11-7) ont stoppé leurs adversaires à deux reprises alors qu'ils leur manquaient une verge au quatrième essai pour atteindre la zone payante.

Henry s'est découvert un nouveau talent, remettant une passe de touché à Corey Davis. Il a complété trois passes en quatre tentatives en carrière.

«Je lui ai fait une passe parfaite, a-t-il affirmé, sourire aux lèvres. Je n'ai pas fait de passe depuis le secondaire. Je sens que je l'ai encore en moi.»

Par moment, Henry a usé de sa force pour créer de l'espace et d'autre fois, ce sont les joueurs de ligne offensive lui ont donné l'espace nécessaire.

«Regardez-nous travailler. Nous ne parlons pas beaucoup, a fait remarquer Henry. Nous travaillons ensemble et nous croyons en nos moyens. C'est notre mentalité. Nous nous concentrons sur la finition.»

Mais c'est de la manière qu'il s'investit et qu'il se faufile sur le terrain qui rend Henry - et les Titans - dangereux. La semaine prochaine, ils auront la chance d'obtenir leur billet pour le match du Super Bowl pour la première fois depuis 2000. Ils devront d'abord se mesurer au gagnant du duel opposant les Chiefs de Kansas City aux Texans de Houston.

Ryan Tannehill a rejoint Jonnu Smith et Kalif Raymond pour donner une avance de 14 points aux Titans. Les visiteurs ont également capitalisé sur les nombreux revirements des Ravens.

«Nous nous sommes tirés dans le pied, a déclaré Jackson. J'ai fait beaucoup d'erreurs. Trois revirements. Ça ne devrait pas arriver.»

Le quart des Titans a toutefois laissé Henry et le jeu au sol se charger de la plupart des gains, ne récoltant que 88 verges par la voie des airs.

Jackson a complété 31 de ses 59 passes pour des gains de 365 verges et a lancé une passe de touché à Hatden Hurst pour réduire l'écart 28-12 à 11:09 au quatrième quart.