Le défenseur Dylan DeMelo prend la route du Manitoba. 

Les Sénateurs envoient DeMelo à Winnipeg

Les Sénateurs ont profité de toute l’attention tournée vers Chris Phillips pour échanger un défenseur qui aurait pu faire partie de leur avenir, s’ils avaient pu s’entendre pour une prolongation de contrat avec lui.

Comme ce n’était dans les cartes, ils ont refilé Dylan DeMelo aux Jets de Winnipeg mardi après-midi en retour d’un choix de troisième ronde au repêchage de juin prochain.

« Au nom de l’organisation, nous aimerions remercier Dylan DeMelo pour ses deux saisons à Ottawa. Dylan est un individu avec beaucoup de caractère et un défenseur fiable à qui nous souhaitons la meilleure des chances à Winnipeg », a déclaré le DG Pierre Dorion par l’entremise du compte Twitter de l’équipe.

Obtenu dans l’échange d’Erik Karlsson avec les Sharks de San Jose en septembre 2018, DeMelo s’est effectivement avéré un défenseur fiable, jumelé souvent la saison dernière à Thomas Chabot. Cette saison, il avait récolté 10 passes en 49 parties, avec un différentiel de plus-3. Il n’aura pas besoin d’attendre longtemps avant d’affronter son ancien club puisque les Jets seront à Ottawa jeudi soir au Centre Canadian Tire.

« J’ai été un peu surpris par le moment choisi pour effectuer l’échange, alors que je me préparais pour un match en soirée, a-t-il dit lors d’une conférence téléphonique avec les médias de Winnipeg. L’échange comme tel ne m’a pas vraiment surpris parce que comme les négociations [pour une prolongation de contrat] étaient plutôt lentes, plus la date limite des transactions approchait [lundi prochain], plus je m’attendais à être échangé. »

Comme les Jets avaient un match contre Los Angeles mardi soir, DeMelo est resté à son domicile d’Ottawa (il loue la maison de Kyle Turris) pour attendre sa nouvelle équipe. « C’est un peu drôle. Je ne sais pas si je dois aller chercher mon équipement ou s’il va juste être expédié au vestiaire des visiteurs. Il faut que ça arrive, un premier match contre une ancienne équipe, aussi bien que ce soit le premier match [avec les Jets] », a souligné DeMelo.

Un des 10 joueurs autonomes sans compensation potentiels des Sénateurs, DeMelo leur procure un deuxième choix de troisième ronde en 2020, pour aller avec leurs deux premiers choix et trois choix de 2e tour.

« Il [DeMelo] est un joueur que nous avions regardé quand il jouait dans l’Ouest, et on a suivi son développement quand il a été échangé à Ottawa et qu’il a obtenu un rôle plus important. On voulait voir comment il allait se comporter avec des responsabilités accrues et il a bien fait. Nous étions sur le marché pour trouver un défenseur, surtout avec [Luca] Sbisa qui s’est blessé lors de notre dernier match », a expliqué le DG des Jets Kevin Cheveldayoff.

Ce dernier a indiqué que DeMelo est un simple « joueur de location » pour son club, qui serait cependant ouvert à la possibilité de lui offrir un contrat l’été prochain.

Selon Pierre LeBrun, informateur de TSN et RDS, les Sénateurs n’ont pas fait d’offre de contrat officielle dans leurs discussions avec l’agent de DeMelo, Brian MacDonald.

Hawryluk arrive

Le départ de DeMelo a damé le pion à l’arrivée de l’attaquant Jayce Hawryluk dans la capitale, qui a été laissé de côté lors du match contre les Sabres alors qu’il est débarqué à Ottawa tard dans la nuit de lundi à mardi. 

L’ancien des Panthers de la Floride n’a pas été surpris d’être sélectionné au ballottage.

« Mon agent m’a laissé entendre que plusieurs équipes avaient manifesté de l’intérêt. J’ai été surpris que ce soit Ottawa parce que ça aurait pu être n’importe quelle équipe. C’est une belle opportunité pour moi de montrer ce que je peux faire. Tout est nouveau pour moi, je ne connais que Cap [Jack Capuano, l’entraîneur adjoint] et Thomas Chabot, avec qui j’ai joué avec Équipe Canada junior... J’ai eu une bonne conversation avec D.J. [Smith] et j’ai hâte de saisir la chance qui s’offre à moi », a souligné le natif de la Saskatchewan qui a cependant grandi au Manitoba.