Les infirmières de l’Abitibi-Témiscamingue invitées à porter des lunettes roses

MONTRÉAL - Les infirmières de l’Abitibi-Témiscamingue ont décidé de recourir à un moyen sarcastique pour dénoncer l’attitude du gouvernement Couillard et des employeurs dans la santé: elles porteront des lunettes roses.

Le Syndicat interprofessionnel en soins de santé de l’Abitibi-Témiscamingue, affilié à la Fédération interprofessionnelle de la santé (FIQ) vient en effet d’annoncer à ses membres qu’il distribuera des lunettes roses la semaine prochaine.

Le syndicat veut ainsi dénoncer le fait que les autorités voient la réalité du système de santé avec des lunettes roses, alors que les infirmières dénoncent la surcharge de travail, le non-comblement des postes et absences, de même que les heures supplémentaires obligatoires, dans bien des cas.

Au cours du mois de janvier, des infirmières avaient fait des sit-in dans quelques établissements de santé pour attirer l’attention de la direction sur leurs conditions de travail.

Selon la conjoncture, le syndicat donnera à ses membres la consigne de porter ces lunettes roses soit dans le visage, le cou, sur la tête ou dans la poche de leur sarrau.