Paul Desmarais Jr et André Desmarais demeureront respectivement président et président délégué du conseil d'administration de Power Corporation du Canada
Paul Desmarais Jr et André Desmarais demeureront respectivement président et président délégué du conseil d'administration de Power Corporation du Canada

Les frères Desmarais quittent la direction de Power Corporation du Canada

MONTRÉAL — Un chapitre de l’histoire de Power Corporation du Canada prend fin: pour la première fois en cinq décennies, le plus haut poste de direction du conglomérat ne sera pas occupé par un membre de la famille Desmarais.

Dans le cadre d’une importante réorganisation annoncée vendredi, Paul Desmarais Jr, 65 ans, et André Desmarais, 63 ans, quitteront leurs fonctions à la tête du conglomérat québécois, mais demeureront respectivement président et vice-président du conseil d’administration. La famille conservera également le contrôle de l’entreprise.

De plus, la société intégrera les activités de la Corporation Financière Power - dont les actions sont négociées à la Bourse de Toronto - pour ne plus former qu’une seule société de portefeuille, principalement axée sur les services financiers.

«La réorganisation est une étape naturelle qui reflète notre évolution», a souligné André Desmarais, par voie de communiqué. Les frères Desmarais n’étaient pas disponibles pour accorder des entrevues.

Power Corporation sera désormais dirigée par Jeffrey Orr, président et chef de la direction de la Financière Power depuis 2005 et qui était âgé de 60 ans au printemps. Fondée en 1984, cette société détient des participations majoritaires dans Great-West Lifeco, la Financière IGM et Wealthsimple, ainsi qu’une participation minoritaire dans Pargesa Holding.

Les frères Desmarais avaient été nommés à la tête de Power Corporation en 1996 par leur père, Paul, qui avait décidé de céder sa place après avoir occupé le plus haut poste de direction depuis 1968.

«Nous avons été à l’écoute des commentaires des actionnaires (puisqu’)ils souhaitaient que les entreprises se regroupent, a expliqué M. Orr, au cours d’une conférence téléphonique avec les analystes à laquelle les frères Desmarais n’ont pas participé. Au fil du temps, la Financière Power est devenue une composante de plus en plus importante de Power Corporation, et le profil d’actif actuel des deux sociétés est sensiblement similaire.»

À la Bourse de Toronto, les investisseurs ont réagi favorablement, vendredi, à la réorganisation. L’action de Power Corporation a temporairement touché un sommet annuel, à 34,84 $, pour finalement clôturer à 34,42 $, en hausse de 2,52 $, ou 7,9 %. L’action de la Financière Power a quant à elle touché un sommet annuel de 36,47 $ avant de clôturer à 36,02 $, en hausse de 3,25 $, ou 9,9 %.

Une prime de valeur

Les actionnaires minoritaires de la Financière Power recevront 1,05 action à droit de vote subalterne de Power Corporation ainsi qu’un montant en espèce en échange de leurs titres de la Financière Power. La société a fait valoir que la valeur de l’actif net ainsi obtenu était supérieure de 11 % à celle des actions de la Financière Power. Les actionnaires devront voter sur la transaction proposée.

En fonction du cours de clôture du titre de la Financière Power, jeudi, le conglomérat estime qu’environ 8 milliards $ seront versés aux porteurs de titres minoritaires.

De plus, Pansolo Holding, une société de portefeuille contrôlée par famille, conservera le contrôle de Power Corporation au terme de la réorganisation en détenant entre 50,2 % et 50,6 % des droits de vote.

«Je pense que c’est une évolution naturelle, a expliqué le président-directeur du conseil d’administration de l’Institut sur la gouvernance d’organisations privées et publiques (IGOPP), Yvan Allaire, à propos de la réorganisation. La famille qui contrôle une entreprise, à un certain moment, décide qu’il est temps de laisser la place à un gestionnaire qui n’est pas membre de la famille pour assumer un rôle de gouvernance.»

M. Allaire a estimé que les frères Desmarais avaient fait preuve de «réalisme» en acceptant de céder leur place à M. Orr, soulignant que «personne ne pouvait les forcer à prendre la décision» qui a été annoncée.

Économies et réflexions

D’après Power Corporation la réorganisation permettra d’économiser 50 millions $ au cours des deux prochaines années en plus de réduire les dépenses annuelles de l’ordre de 15 millions $.

«Nous allons passer de deux compagnies à une seule et de trois dirigeants à un seul», a expliqué M. Orr, en suggérant que la cible de 50 millions $ sera essentiellement atteinte grâce à l’élimination de la double structure.

En se tournant davantage vers les services financiers, Power Corporation pourrait toutefois retirer ses billes dans certaines compagnies qui oeuvrent dans d’autres secteurs.

Interrogé par les analystes à ce sujet, M. Orr s’est limité à dire que la société comptait «générer de la valeur au fil du temps» à l’égard d’investissements comme ceux effectués dans Peak Achievement Athletics, qui fabrique les articles de sport Bauer et Easton, le spécialiste québécois des solutions d’éclairage Lumenpulse et le constructeur de véhicules électriques Compagnie électrique Lion, établi à Saint-Jérôme.

Par ailleurs, au terme de la réorganisation, qui devrait se réaliser en février si tout se déroule comme prévu, Power Corporation a l’intention de relever de 10 % son dividende trimestriel, qui atteindra 44,75 cents par action à compter du deuxième trimestre de l’exercice 2020.

***

L’histoire de Power Corporation du Canada en quelques dates:

- 1925: A.J. Nesbitt et P.A. Thomson fondent Power Corporation du Canada le 18 avril afin de gérer leurs investissements dans des entreprises spécialisées dans les services publics d’électricité.

- 1960: Plus de 80 % du portefeuille de la société est liquidé au début de cette décennie alors que plusieurs gouvernements provinciaux, dont celui du Québec, décident de nationaliser l’hydroélectricité.

- 1968: Le financier Paul Desmarais prend la direction de Power Corporation des fils des actionnaires fondateurs de la compagnie.

- 1970: Paul Desmarais prend le plein contrôle de Power Corporation en rachetant la plupart des actions privilégiées participantes qu’un autre dirigeant détenait encore.

- 1981: Paul Desjarais Jr se joint à Power Corporation, deux années avant l’arrivée de son frère André. Ceux-ci sont étroitement impliqués dans le développement de la stratégie de la société et diverses transactions.

- 1984: Paul Desmarais Jr participe à la mise sur pied de la Corporation Financière Power avant d’en devenir le président et chef de la direction en 1986. André est nommé président et chef de l’exploitation de Gesca.

- 1996: Le 10 mai, à l’assemblée annuelle des actionnaires, Paul Desmarais renonce à ses fonctions de président du conseil et chef de la direction de Power Corporation. André en devient le président, et les deux frères partagent le titre de chef de la direction.

- 2013: Décès de Paul Desmarais.

- 2019: Paul Jr et André cèdent leur place à la tête du conglomérat. Ils conservent leurs fonctions de président et vice-président, respectivement, du conseil d’administration.