Ces déchets avaient été envoyés aux Philippines en 2013 et 2014, faussement étiquetés comme du plastique à recycler.

Les déchets canadiens abandonnés aux Philippines arrivés à Vancouver

VANCOUVER — Les conteneurs de déchets canadiens qui pourrissaient aux Philippines depuis aussi loin que 2013 ont été retournés en Colombie-Britannique samedi.

Le porte-conteneurs Anna Maersk a fait son arrivée à un port du sud de Vancouver peu après 7h, à proximité du terminal de traversier Tsawwassen.

Les autorités indiquent que les 69 conteneurs à bord seront déchargés et entreposés sur place avant d’être transférés vers une installation d’incinération à Burnaby, en Colombie-Britannique.

Ces déchets avaient été envoyés aux Philippines en 2013 et 2014, faussement étiquetés comme du plastique à recycler.

Des inspections ont ensuite révélé qu’une grande partie de ce qui se trouvait à l’intérieur des conteneurs était en fait des ordures ménagères, telles que des couches souillées, de déchets alimentaires et des articles électroniques.

Les déchets ont provoqué une querelle diplomatique entre les deux pays, lors de laquelle le président philippin Rodrigo Duterte à menacer de les retourner au Canada lui-même.

«Préparez une grande réception, a-t-il déclaré. Mangez-les si vous le souhaitez.»

+

Le porte-conteneurs Anna Maersk a fait son arrivée à un port du sud de Vancouver peu après 7h, à proximité du terminal de traversier Tsawwassen.

Ottawa n’a pas réussi à respecter a date limite du 15 mai fixée par le gouvernement philippin pour récupérer ses déchets et le président Duterte a rappelé l’ambassadeur et ses consuls généraux du Canada.

Les déchets ont finalement quitté les Philippines le 1er juin et ont été transférés sur l’Anna Maersk le 8 juin dernier, à Taïwan, pour la traversée de l’océan Pacifique.

La facture s’élèvera finalement à 1,14 million $ pour le transport des déchets et à 375 000 $ pour leur incinération.