Les contrats de téléphonie cellulaire, le pire irritant des consommateurs

OTTAWA - Les contrats de téléphonie cellulaire constituent toujours le pire irritant pour les consommateurs, qui dénoncent des ententes trompeuses ou incomplètes, a indiqué mardi la Commission des plaintes relatives aux services de télécom-télévision (CPRST).

L’agence fédérale a précisé avoir reçu 1023 plaintes concernant des contrats de téléphonie cellulaire entre août et janvier.

Les problèmes de téléphonie filaire arrivent en deuxième place, avec 602 plaintes pendant cette période de six mois.

Au total, la CPRST a compilé 6849 plaintes contre 139 fournisseurs de service.

Bell Canada a été ciblé à lui seul par 2275 plaintes, soit le tiers du total. Rogers Communication et Telus suivent, avec 707 et 511 plaintes respectivement.

La CPRST a été créée en 2007, mais elle n’est responsable des services de télévision que depuis septembre. Depuis ce moment, la commission rapporte que la plus grande source de plaintes concerne des problèmes de facturation.

Entreprises dans cette dépêche: (TSX:BCE, TSX:RCI.B, TSX:T)