Les Canadiens pourront prendre l'avion avec du cannabis lors de vols intérieurs, mais les passagers qui se rendent vers des destinations internationales comme les États-Unis (photo) devront continuer de respecter les lois des pays qui les accueillent.

Les Canadiens pourront prendre l'avion avec du cannabis lors de vols intérieurs

OTTAWA — Les Canadiens qui prendront l'avion pour se rendre ailleurs au pays seront autorisés à avoir en leur possession jusqu'à 30 grammes de cannabis une fois que la possession à des fins personnelles deviendra légale, le 17 octobre.

Le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, a toutefois prévenu mardi que cette autorisation ne s'appliquera pas pour les vols vers l'extérieur du pays. Les passagers qui se rendent vers des destinations internationales devront continuer de respecter les lois des pays qui les accueillent, a-t-il souligné.

L'administration canadienne de la sûreté du transport aérien (ACSTA) a cependant précisé qu'elle n'avait pas encore fini d'élaborer les procédures pour les passagers qui franchissent les contrôles de sécurité avec du cannabis.

Transports Canada rappelle que le fait de traverser la frontière des États-Unis en transportant du cannabis, ou des produits qui en contiennent, demeurera illégal après le 17 octobre. Bien que plusieurs États américains aient légalisé la marijuana, la possession de cette drogue est toujours illégale en vertu des lois fédérales américaines.

«Tant qu'il s'agit d'un vol intérieur, les gens sont autorisés à en apporter une certaine quantité pour leur usage personnel», a expliqué M. Garneau aux journalistes à Ottawa, mardi.

«Cependant, je rappelle aux Canadiens que, s'ils prennent des vols à destination des États-Unis ou d'autres pays, les règles du pays où ils se rendent sont celles qui s'appliquent.»

En vertu de la Loi sur le cannabis, les adultes canadiens seront autorisés à «posséder dans l'espace public jusqu'à 30 grammes de cannabis légal séché, ou l'équivalent».

L'ACSTA a indiqué mardi qu'elle avait l'intention de se conformer à la loi.

«Nous travaillons avec Transports Canada depuis que le gouvernement a adopté la Loi sur le cannabis afin de nous assurer que nos protocoles sont conformes à la politique du gouvernement, a affirmé la porte-parole de l'ACSTA, Christine Langlois. Nous espérons finaliser nos procédures dans les prochains jours.»