Le Québec subventionne les entreprises deux fois plus que l’Ontario

MONTRÉAL - Une étude conclut que le Québec verse deux fois plus de subventions aux entreprises que l’Ontario, en proportion de la taille de son économie.

L’Institut économique de Montréal (IEDM), qui a produit cette étude, soutient que le Québec génère 19 pour cent du Produit intérieur brut (PIB) total des provinces du Canada, mais qu’il octroie près de 29 pour cent des subventions versées par les provinces.

L’auteur de l’étude, Alexandre Moreau, analyste en politiques publiques à l’IEDM, soutient que ce recours aux subventions, qu’il qualifie de disproportionné, ne se traduit pas par un niveau de richesse plus élevé.

Il écrit qu’en 2016, le PIB par habitant au Québec s’élevait à 47 443 $ comparativement à 74 343 $ en Alberta ou à 58 585 $ pour l’ensemble des provinces canadiennes excluant le Québec.

M. Moreau précise que pour chaque dollar que le Québec perçoit des entreprises privées, au moins 0,41 $ sont dépensés sous différentes formes de subventions. Le total des subventions accordées par le gouvernement du Québec aux entreprises a atteint au minimum 3,1 milliards $ en 2016-2017, alors que les recettes de l’État provenant de l’impôt sur le revenu et le gain en capital des entreprises se sont élevées à 7,5 milliards $.

L’Institut économique de Montréal affirme que les augmentations de taxes et d’impôts servant à financer ces subventions créent des distorsions dans l’économie et découragent les activités productives. L’étude reproche au gouvernement de confisquer l’argent des entreprises les plus performantes pour en faire profiter d’autres qui n’ont pas réussi à convaincre des investisseurs privés qu’elles sont rentables.