«On s’attend à de l’excellent golf et quelques surprises. Le terrain est en parfait état. Tous les ingrédients sont là, tu ne peux pas avoir une meilleure recette», a affirmé Martin Ducharme à la veille du début du tournoi.
«On s’attend à de l’excellent golf et quelques surprises. Le terrain est en parfait état. Tous les ingrédients sont là, tu ne peux pas avoir une meilleure recette», a affirmé Martin Ducharme à la veille du début du tournoi.

«Le plus gros tournoi de l’été» au Golf Château-Bromont

Jonathan Gagnon
Jonathan Gagnon
La Voix de l'Est
Martin Ducharme est catégorique : le Golf Château-Bromont accueillera «le plus gros tournoi de l’été» de lundi à mercredi. On serait tenté de donner raison au directeur général de l’endroit en voyant la liste des 120 inscrits pour la 3e édition de l’Invitation Bromont.

«Il y a eu quelques évènements depuis le début de la saison, mais le plus important, c’est clairement le nôtre. On rassemble des professionnels et des amateurs, autant chez les hommes que du côté des femmes. Les résultats comptent au classement mondial. L’année 2020 est assez exceptionnelle, donc ça fait une grosse différence. Tous les golfeurs veulent profiter de l’occasion pour améliorer leur situation», a expliqué Ducharme dimanche après-midi.

L’ancien professionnel du Château-Bromont Dave Lévesque sera évidemment au rendez-vous, tout comme celui qui lui a succédé, Jérôme Blais. Yohann Benson tentera de défendre le titre remporté l’an dernier.

Selon Martin Ducharme, le vétéran Jean Laforce pourrait «coiffer pas mal de monde». Pierre-Alexandre Bédard et Marc-Étienne Bussières figurent aussi parmi les noms à surveiller.

«Départ canon» chez les dames

Du côté des dames, les championnes des moutures précédentes, Grace St-Germain et Noémie Paré, seront réunies au sein du même trio à compter de 8 h lundi. Elles joueront en compagnie de Lydia St-Pierre, affiliée au club Royal Québec. «J’appelle ça un départ canon !» a lancé Martin Ducharme.

«Grace tenait à faire ses débuts professionnels chez nous. Elle a gagné à chacune de ses présences au Château-Bromont.»


« On s’attend à de l’excellent golf et quelques surprises. Le terrain est en parfait état. Tous les ingrédients sont là, tu ne peux pas avoir une meilleure recette. »
Martin Ducharme, directeur général du Golf Château-Bromont

Caroline Ciot et Valérie Tanguay pourraient également se mêler à la lutte au sommet du tableau.

Quelques athlètes de la région prendront le départ, dont la Césairoise Mathilde Denicourt et Gabriel Bernard, membre de l’équipe d’élite du golf Les Cèdres.

Habituée du circuit de la PGA, la Granbyenne Diane Barabé sera de retour comme officielle principale. 

Martin Ducharme est décidément plus qu’emballé par la foule qui sera rassemblée sur le parcours dont il est responsable. «On s’attend à de l’excellent golf et quelques surprises. Le terrain est en parfait état. Tous les ingrédients sont là, tu ne peux pas avoir une meilleure recette.»

Ouvert au public

S’il estime que la saison de golf 2020 est exceptionnellement bonne pour les propriétaires de clubs, Ducharme souligne que les compétitions d’envergure se font plus rares. L’Invitation Bromont devrait donc bénéficier d’une belle visibilité dans les médias. Grâce à la participation de généreux commanditaires, les bourses ont d’ailleurs été augmentées pour attendre un total de 34 000$. Le top 10 masculin sera récompensé, tout comme le trio de tête chez les femmes.

Une coupure est prévue au terme de la ronde de mardi. Notons que les amateurs de golf pourront suivre l’action au bord du parcours, pourvu qu’ils respectent le concept de distanciation sociale. Le comité organisateur appliquera également le protocole de Golf Québec à la lettre. L’horaire des départs et des aires d’entraînement est réglé au quart de tour. Le lavage de main et la prise de la température seront aussi obligatoires pour les athlètes.

«Rien n’est laissé au hasard, assure Martin Ducharme. Depuis le début de la crise de la COVID-19, l’industrie du golf est considérée comme la plus responsable dans le domaine sportif. On veut continuer dans cette voie-là.»