Échantillon de cannabis

Le nombre de consommateurs de cannabis demeure stable au Canada

MONTRÉAL — Le nombre de consommateurs de cannabis au pays ne semble pas être influencé par la légalisation, si l’on en croit les données compilées par Statistique Canada.

Au cours du quatrième trimestre de 2018, environ 4,6 millions de Canadiens de 15 ans et plus ont déclaré avoir consommé de la marijuana, soit le même nombre qu’au cours du trimestre précédent.

Ces consommateurs représentent environ 15 pour cent de la population de 15 ans et plus. Ce taux devrait demeurer plutôt stable en 2019, alors que près d’un Canadien sur cinq prévoit consommer du cannabis au cours des trois prochains mois selon l’enquête de l’agence fédérale.

Le portrait type du fumeur de cannabis au Canada serait un homme âgé de 38 ans, résidant en Nouvelle-Écosse, qui s’approvisionne auprès d’un ami ou d’un proche et qui ne fume pas nécessairement tous les jours.

Effectivement, les hommes (19 pour cent) consomment davantage que les femmes (11 pour cent) et c’est en Nouvelle-Écosse que cette habitude est la plus répandue avec 21,6 pour cent d’adeptes au sein de la population.

Le Québec arrive au 10e et dernier rang des provinces pour le taux de consommateurs de cannabis avec 13,6 pour cent.

En ce qui concerne l’âge des consommateurs, une personne sur trois âgée de 18 à 24 ans reconnaît avoir consommé du pot, ce qui en fait le groupe d’âge le plus adepte de la drogue récemment légalisée. L’âge moyen du consommateur serait toutefois de 38 ans.

Les consommateurs de cannabis à des fins récréatives semblent plutôt bien contrôler leurs habitudes, alors que 20 pour cent d’entre eux disent consommer tous les jours ou presque.

Le marché noir toujours présent

Les difficultés d’approvisionnement des provinces ont peut-être eu un effet sur les habitudes d’achat des consommateurs. À peine plus du quart (26 pour cent) de ceux qui fument par plaisir ont soutenu avoir acheté légalement leur cannabis.

Pas moins de 42 pour cent des consommateurs à des fins récréatives ont reconnu avoir obtenu leur marchandise d’une source illégale.

Par ailleurs, l’esprit de partage et de générosité semble répandu parmi les amateurs de marijuana puisque plus de la moitié des consommateurs n’ont même pas eu à dépenser un sou! En fait, 54 pour cent des consommateurs ont dit avoir consommé le cannabis d’un ami ou d’un proche.

+

Consommation de cannabis au Canada