Le défenseur Xavier Bouchard

Le Drakkar enlève le programme double à Victo

BAIE-COMEAU – Le Drakkar de Baie-Comeau a balayé son programme double face aux Tigres de Victoriaville, remportant samedi un gain de 4-1 au Colisée Desjardins. Cette victoire lui permet de rejoindre Halifax au sommet du classement de l’association Est.

L’unité en infériorité numérique du Drakkar a eu son gros mot à dire dans cette 27e victoire de l’équipe de la Côte-Nord. Il a cédé sur la première pénalité, mais il a ensuite été parfait sur les six autres punitions imposées aux hommes de Martin Bernard.

«Ça tombait bien, on voulait pratiquer notre désavantage numérique ce soir», a ironisé l’entraîneur-chef du Drakkar, qui a jugé quelques pénalités tirées par les cheveux. «On forme une équipe physique et il me semble que les mises en échec font partie du jeu, à ce que je sache», a ajouté Bernard, par ailleurs bien heureux de quitter les Bois-Francs avec les quatre points en jeu en banque.

Devant le filet du Drakkar, Lucas Fitzpatrick a effectué son premier départ dans l’uniforme nord-côtier, prenant la relève de Dereck Baribeau, blessé la veille. Le cerbère de 18 ans a bien fait, surtout au premier vingt, permettant aux siens de rentrer au vestiaire avec un seul but de retard. Il a stoppé au total 28 rondelles.

«Fitz a été solide, particulièrement en première, où on a donné quelques bonnes chances de marquer à l’autre équipe. Il a bien tenu le fort», a souligné le pilote.

Contrairement à la veille, les Tigres ont connu une bonne première période. Ils ont même pris les devants, en avantage numérique, par l’entremise d’Olivier Mathieu, encore le meilleur des siens samedi, tout comme la veille.

Le capitaine Gabriel Fortier (18e) a toutefois créé l’égalité en début de deuxième, récupérant le retour du tir d’Ivan Chekhovich. Le bon ami de ce dernier, Yaroslav Alexeyev (22e), a ensuite lancé le Drakkar en avant, à la faveur du seul jeu de puissance des visiteurs.

En troisième, Jordan Martel (17e) et Thomas Éthier (8e) ont cloué le cercueil des locaux en déjouant à leur tour Fabio Iacobo, qui a fait face à 25 lancers.

Alex D’Orio débarque

La blessure subie par Baribeau vendredi a forcé la main du directeur général Steve Ahern, qui a dû dénicher un autre gardien. Il a ainsi acquis Alex D’Orio des Sea Dogs de St.John, déjà convoité par Baie-Comeau plus tôt lors de cette période de transactions, qui prend fin ce dimanche. En retour, Ahern a laissé aller son choix de première ronde en 2020.

«On n’a pas encore de diagnostic dans le cas de Dereck et on ne connaît donc pas la durée de son absence», a lâché le dg pour expliquer l’échange. Ahern, qui incidemment a assisté Martin Bernard derrière le banc samedi, dit toutefois craindre une absence prolongée du longiligne cerbère.

À voir grimacer ce dernier lorsqu’il a quitté la glace vendredi, on peut en effet penser que sa blessure à la jambe droite est sérieuse. Il semblerait que ce soit la cheville qui a encaissé le coup mais encore là, le directeur général a refusé de se prononcer sur la nature exacte de la blessure.

Les circonstances ont donc amené Ahern à rappeler son homologue des Sea Dogs, Trevor Georgie, pour discuter de nouveau de D’Orio. Les deux parties ont fini par s’entendre, surtout que, selon le patron hockey du Drakkar, le prix pour D’Orio était moins élevé qu’au début de la période de transactions et que les équipes intéressées au gardien de six pieds trois pouces et 208 livres n’étaient pas légion.

Depuis le début de la saison avec St.John, D’Orio a cumulé une fiche de 5 gains et 20 revers, une moyenne de buts alloués de 3,71 et un pourcentage d’arrêts de 0,883.

Si tout va comme prévu, le gardien de 19 ans devrait enfiler son nouvel uniforme dimanche après-midi alors que le Drakkar rendra visite aux Saguéneens de Chicoutimi pour compléter ce périple de trois matchs en autant de jours.