Des glaces flottent près de l'île Ellesmere, au Nunavut.

Le Canada se joindra au moratoire sur la pêche dans l’Extrême-Arctique

Le Canada devrait rejoindre mercredi plus d’une douzaine de pays qui signeront un accord visant à interdire la pêche commerciale dans l’Extrême-Arctique pendant 16 ans.

L’entente engage les pays dans un important programme de recherche scientifique afin de percer les mystères du «sommet du monde» avant de pouvoir se lancer dans l’exploitation de ses ressources.

Les experts saluent cette initiative, affirmant qu’il s’agit d’un exemple rare de rassemblement mondial pour prévenir les problèmes environnementaux avant qu’ils ne se manifestent.

Bien qu’il n’y ait pas de pêche commerciale dans ces eaux actuellement, les changements climatiques tendent à faire migrer les stocks de poissons vers le nord. Les scientifiques et les pêcheurs se demandent depuis longtemps ce que renferme cet océan jadis inaccessible.

L’accord, qui a été négocié l’année dernière, regroupe presque tous les pays actifs dans l’Arctique, y compris la Russie, la Chine, les États-Unis et les pays de l’Union européenne.

La cérémonie de signature de l’accord aura lieu mercredi au Groenland.