Kevin Clark (au centre) est félicité après l’un de ses deux buts lors du match entre le Canada et le TPS Turku, à la Coupe Spengler, à Davos, lundi.
Kevin Clark (au centre) est félicité après l’un de ses deux buts lors du match entre le Canada et le TPS Turku, à la Coupe Spengler, à Davos, lundi.

Le Canada en finale de la Coupe Spengler

La Presse Canadienne
DAVOS — Pour une cinquième année consécutive, le Canada participera à la finale de la Coupe Spengler.

L'équipe nationale canadienne a facilement battu le TPS Turku de Finlande 6-0 en demi-finale, lundi.

Kevin Clark a mené l'offensive du Canada (3-0) avec un doublé. Paul Postma, Chris DiDomenico, Éric Faille et Kris Versteeg ont inscrit les autres buts des vainqueurs.

Clark, un joueur originaire de Winnipeg, totalise six buts depuis le début du tournoi.

Le gardien québécois Zach Fucale a inscrit le blanchissage.

En finale, mardi, le Canada affrontera le Ocelari Trinec, de la République tchèque, qui a défait le Ambri-Piotta, une équipe provenant de la Suisse, 3-2 en prolongation.

Le Canada avait remporté le tournoi lors de trois années d'affilée avant de perdre en finale l'an dernier, en tirs de barrage, contre la formation finlandaise du KalPa Kuopio.

«Ce soir, notre équipe a franchi une autre belle étape en vue de gagner un autre titre de la Coupe Spengler. J'ai trouvé que nos quatre trios ont fait preuve d'ardeur, de cohésion et de conviction. Nous sommes excités de passer en finale, où ce sera un autre affrontement intéressant contre un adversaire de taille», a analysé l'entraîneur-chef Craig MacTavish.

Selon le Montréalais et capitaine Maxime Noreau, le Canada a trouvé sur sa route une équipe qui jouait avec intensité et qui a forcé les joueurs canadiens à travailler avec ardeur.

«Après après notre premier but, j'ai trouvé que notre équipe s'est ressaisie et a pris son erre d'aller. Zach (Fucale) a été excellent devant le filet et a été une présence très rassurante pour notre groupe. Nous avons hâte de poursuivre sur notre lancée demain en finale de la Coupe Spengler et de veiller à obtenir un résultat différent de celui de l'année dernière.»