Le propriétaire du Domaine Eastman, Serge Thibodeau, souhaite vivement reconstruire son établissement, rasé par un incendie en décembre. Mais il est encore incapable d’annoncer officiellement sa reconstruction.

L’avenir du Domaine Eastman incertain

Le Domaine Eastman reprendra-t-il vie ou demeurera-t-il un souvenir ? Le propriétaire de cette auberge incendiée en décembre, Serge Thibodeau, souhaite vivement reconstruire son établissement, mais il est encore incapable d’annoncer sa reconstruction à court terme.

« Il y a toujours de l’incertitude par rapport à notre projet de reconstruction. C’est en veilleuse pour le moment. Oui, on veut faire renaître le Domaine Eastman. Par contre, on n’a pas toutes les informations nécessaires pour prendre une décision », explique M. Thibodeau.

À lire aussi: Le Domaine Eastman rasé par les flammes [VIDÉO]

Domaine Eastman: la cause du feu peut-être inconnue à jamais

Aménagé à l’intérieur d’une grange vieille de plus de 100 ans, le Domaine Eastman a été la proie des flammes le 17 décembre. La cause exacte du brasier n’a pas été déterminée, mais le bâtiment a été rapidement détruit une fois les premiers signes d’incendie détectés. 

Une quarantaine de pompiers provenant de quatre municipalités distinctes ont combattu les flammes sur place.

« On devrait pouvoir en arriver à un règlement avec nos assurances en janvier, affirme Serge Thibodeau. Une fois que cette étape sera franchie, on regardera ce qu’il est possible de réaliser comme projet. »

Témoignages de soutien

M. Thibodeau est d’autant plus motivé qu’il sent l’appui de la clientèle du Domaine Eastman. « Beaucoup de témoignages nous ont été transmis par des clients et ça nous encourage. On a toute une communauté derrière nous, en fait. D’ailleurs, c’est sûr qu’on tiendra compte de ce que souhaite notre clientèle, qui était composée principalement de groupes corporatifs et de grandes familles. »

À ce sujet, le propriétaire du Domaine Eastman ouvre la porte à la création d’une coopérative pour reconstruire l’auberge de 26 chambres, au besoin. « Je n’exclus pas ce genre d’idée là. J’étais déjà très à l’écoute des gens et je le resterai », lance-t-il.



«  On avait des contraintes auparavant, à cause de l’âge du bâtiment. »
Serge Thibodeau

Serge Thibodeau ajoute dans la foulée que l’éventuel projet de reconstruction qui sera mis en branle comportera une forte composante environnementale. « On avait des contraintes auparavant, à cause de l’âge du bâtiment. Mais là on ferait un projet avec un plus grand respect de l’environnement et de la santé », assure-t-il.

Plusieurs des clients qui étaient attendus au Domaine Eastman, durant les fêtes de fin d’année, ont pu dénicher un autre établissement pour la tenue de leur activité dans le secteur d’Eastman.

Quant au personnel de l’auberge, il a presque entièrement été embauché par des établissements hôteliers de la région Magog-Orford, où le tourisme constitue un véritable moteur économique. Serge Thibodeau espère cependant pouvoir réembaucher tous ses anciens employés, si la reconstruction désirée s’effectue.