Lac-Mégantic a inauguré lundi un mémorial pour se rappeler des 47 personnes qui ont perdu la vie dans la tragédie ferroviaire survenue il y a sept ans.
Lac-Mégantic a inauguré lundi un mémorial pour se rappeler des 47 personnes qui ont perdu la vie dans la tragédie ferroviaire survenue il y a sept ans.

Lac-Mégantic: un mémorial à la mémoire des 47 victimes  

Lac-Mégantic a inauguré lundi matin un mémorial pour se rappeler des 47 personnes qui ont perdu la vie dans la tragédie ferroviaire survenue il y a sept ans. L'Espace Mémoire est à la fois le lieu de souvenirs difficiles et le témoignage de la capacité de la ville à se reconstruire, a dit l'un de ses créateurs.

Le 6 juillet 2013, un train transportant du pétrole a dévalé la pente menant à la petite municipalité de l'Estrie et a déraillé, provoquant une explosion mortelle qui a aussi détruit le centre-ville de Lac-Mégantic.

DOSSIER: Il y a sept ans, Lac-Mégantic
Il a fallu des jours pour sortir des décombres les corps calcinés des victimes, et encore plus de temps pour les identifier. Plusieurs victimes ont péri dans un bar populaire de la municipalité, le Musi-Café.
De nombreux bâtiments ont été soufflés par l'explosion, d'autres ont complètement brûlé. À certains endroits, seules les fondations des édifices étaient encore visibles. Quelque 2000 citoyens ont dû être évacués, et plusieurs se sont retrouvés entassés dans un centre d'hébergement provisoire installé dans la polyvalente de la ville. Des cours d'eau des environs ont été contaminés par le déversement de pétrole.
Il s'agit de l'accident ferroviaire le plus mortel de l'histoire moderne du pays.
L'Espace Mémoire a été créé sur l'ancien site du Musi-Café, et conceptualisé par les architectes Pierre Thibault et Jérôme Lapierre.
Des gradins de granit y ont été construits, sur lesquels les gens pourront s'asseoir et sur lesquels seront gravées 48 silhouettes: une pour chacune des 47 victimes, et la 48e pour «que chacun des citoyens et des visiteurs puisse s'y retrouver». Des «roches parlantes» seront installées, c'est-à-dire des roches retrouvées sur le site décimé, et sur lesquelles des mots seront gravés.
Le mémorial n'est pas complètement terminé, mais presque: la COVID-19 a ralenti certaines étapes. C'est aussi la raison pour laquelle la cérémonie a été fort sobre, les grands rassemblements n'étant pas possibles.
Une minute de silence a été observée, puis la mairesse de Lac-Mégantic, Julie Morin, a pris la parole.
Depuis le 6 juillet, l'histoire nous a appris que reconstruire nos vies, notre ville, prend du temps, a-t-elle déclaré.
«L'Espace Mémoire se veut un ancrage pour nos communautés.»
Et il sera un lieu de tous les jours, où les gens pourront se rassembler, «pour célébrer la vie et le deuil», a dit l'architecte Jérôme Lapierre.
«Les gens qui vont venir ici pourront, à travers ces roches qui parlent, retrouver la mémoire de moments, je dirais... difficiles, mais je pense qui ont montré aussi la capacité d'une communauté à se relever», a poursuivi l'autre créateur, l'architecte Pierre Thibault.
Puis, après la cérémonie, les cloches de l'église Sainte-Agnès ont sonné à midi, en hommage aux victimes, comme le fait la paroisse depuis six ans.
Aucun train ne traversera la petite ville ce lundi, en signe de respect, mais les autres jours les citoyens voient encore les wagons défiler.
Certains se battent depuis des années pour améliorer la sécurité ferroviaire et afin d'obtenir une voie de contournement, qui ferait en sorte que les trains circuleraient à l'extérieur de Lac-Mégantic, sans la traverser.
Le gouvernement du Canada et celui du Québec ont confirmé qu'ils financeraient la voie de contournement. Sa mise en service - tout comme le démantèlement de la voie existante - est prévue pour 2023. Le tracé ne fait toutefois pas l'unanimité chez les citoyens.
Samedi, le gouvernement du Québec a fait savoir que le projet de construction de la voie de contournement ferroviaire de Lac-Mégantic progresse et que l'échéancier de réalisation sera respecté. Les travaux doivent commencer en 2021.
Poursuite en vue
Mais la Coalition des citoyens et organismes engagés pour la sécurité ferroviaire estime que la sécurité ne peut pas attendre.
Elle déplore le laxisme de Transports Canada face au mauvais entretien de la voie ferrée tout près du centre-ville de Lac-Mégantic.
La Coalition dit avoir mandaté des avocats pour entreprendre des procédures afin de forcer Transports Canada à inspecter les rails et, s'il y a lieu, à réparer ou remplacer d'ici la fin de l'année 2020 tous les rails, travers, ballasts et ponceaux jugés non sécuritaires à Lac-Mégantic et dans la région.
Messages de condoléances
Lundi, le premier ministre du Québec, François Legault, et le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, ont offert leurs condoléances aux familles et aux proches des victimes.
«Nous offrons également notre soutien à toutes les personnes qui vivent encore avec la douleur et les traumatismes de cette soirée tragique. De plus, nous saluons le courage et le dévouement des premiers intervenants. Leurs actions et leur soutien, qui ont été apportés à tant de familles durant une période où elles en avaient grandement besoin, ne seront jamais oubliés», a ajouté M. Trudeau dans un communiqué.