Les États-Unis ont dominé le monde dans la production de pétrole pendant la plus grande partie du XXe siècle.

La production pétrolière américaine serait bientôt la plus importante au monde

Les États-Unis sont en voie de prendre les devants sur l'Arabie saoudite et la Russie et de revendiquer le titre de premier producteur mondial de pétrole pour la première fois depuis 1974.

Les dernières prévisions de l'Agence d'information sur l'énergie des États-Unis misent sur une hausse de la production américaine à 11,8 millions de barils par jour l'année prochaine.

Selon la directrice de l'agence, Linda Capuano, cela ferait des États-Unis le premier producteur mondial de pétrole.

L'Arabie saoudite et la Russie pourraient toujours faire dérailler cette prévision en stimulant leur propre production. Face à la hausse des cours mondiaux du pétrole, les membres du cartel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et quelques pays qui n'en sont pas membres, dont la Russie, se sont mis d'accord le mois dernier pour assouplir les plafonds de production qui ont contribué à la reprise des prix depuis leur plongeon de 2014.

Les États-Unis ont dominé le monde dans la production de pétrole pendant la plus grande partie du XXe siècle, mais l'Union soviétique les a dépassés en 1974, tout comme l'Arabie saoudite en 1976, selon les données du département américain de l'Énergie.

À la fin des années 70, la production pétrolière de l'URSS surpassait du tiers celle des États-Unis; à la fin des années 80, la production soviétique était presque le double de celle des États-Unis.

Cependant, la dernière décennie a vu une révolution dans la production d'énergie américaine, avec de nouvelles techniques comprenant la fracturation hydraulique et le forage horizontal.