La présidente de la Fédération des médecins spécialistes du Québec, Diane Francoeur, s’est engagée à assurer les services d’obstétrique en fin de semaine prochaine à l’hôpital d’Amqui.

La présidente de la Fédération des médecins spécialistes dépannera en obstétrique à Amqui

MATANE — Aux deux semaines, les femmes de la Matapédia ne peuvent pas accoucher à l’hôpital d’Amqui parce que l’un des deux chirurgiens en poste refuse de pratiquer des césariennes. Or, en fin de semaine prochaine, la présidente de la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ), Diane Francoeur, qui est d’ailleurs native d’Amqui, s’engage à venir assurer les services d’obstétrique.

C’est ce qu’a déclaré la ministre de la Santé et des Services sociaux lors des échanges de mardi à l’Assemblée nationale. Danielle McCann a longuement été interpelée par le député de Pontiac. «Tous les mois, pendant deux semaines, il n’y aura aucune naissance à l’hôpital d’Amqui, a mentionné André Fortin. C’est donc la moitié des enfants de la région qui vont naître à Rimouski, plutôt que chez eux à Amqui [...]. C’est aussi la moitié des mères qui, au moment stressant de donner naissance, devront prendre la route pour Rimouski, à 105 km de chez elles, avec tous les risques que ça comporte. Ça fait un mois que l’enjeu d’Amqui est connu et c’est toujours silence radio de la part de la ministre. Pourtant, elle connaît les risques si elle ne fait rien.» 

Près de la «médecine de brousse»

Le député a rappelé à la ministre de la Santé le cas récent d’une femme qui a accouché à La Sarre «dans ce que les gens de la place ont décrit comme des conditions qui ressemblent à de la médecine de brousse». Il a aussi évoqué la situation d’une femme de La Malbaie qui a accouché dans sa voiture à 3h du matin parce que l’hôpital de l’endroit était en rupture de services en chirurgie. «Combien d’autres accouchements de bord de chemin la ministre va tolérer avant de prendre ses responsabilités?» a interrogé M. Fortin.

La ministre McCann s’est dit contente de la question du député de Pontiac parce qu’elle soulève, selon elle, l’importance des services de proximité en obstétrique. «On a réglé La Sarre, on a réglé La Malbaie et je veux qu’on règle aussi Amqui», a-t-elle assuré. La parlementaire a indiqué qu’il s’agit d’une situation imprévue à l’hôpital d’Amqui. Précisons que le nouveau chirurgien s’était engagé à obtenir les qualifications qui lui permettraient de pratiquer des césariennes. «Les chirurgiens, habituellement, font des césariennes, a soulevé Mme McCann. On a une situation où le chirurgien n’en fait pas.»

Le député Fortin a rappelé à la ministre qu’elle avait affirmé, le 21 mars, qu’elle était sur le point de signer une entente pour régler ce problème. Danielle McCann a remis la faute sur le gouvernement Couillard. «[…] Le précédent gouvernement nous a enlevé des leviers, a-t-elle justifié. Ils ont suspendu les pouvoirs du ministre concernant la couverture des services spécialisés. La loi 130 […] suspend toujours les pouvoirs de la ministre. Alors, on travaille avec d’autres leviers avec la FMSQ. […] C’est une responsabilité des médecins spécialistes […].» Son prédécesseur, le député de La Pinière, Gaétan Barrette, a réagi via son compte Twitter : «[…] La ministre McCann a le pouvoir de régler le problème des découvertures de services partout au Québec. Elle n’a qu’à activer la loi 130, suspendue à la condition qu’il n’y ait plus de découvertures. Or, il y en a. Elle et François Legault ont-ils peur de la FMSQ?» Avant de clore sur le sujet, la ministre de la Santé a fait savoir que la FMSQ allait déposer un plan, cette semaine, pour l’obstétrique et les chirurgies.