Sur les ondes de Rai News, on a donné plusieurs informations sur les déplacements du couple en Afrique.

La disparition d’Édith Blais fait le tour de la planète

L’histoire de la Sherbrookoise Édith Blais a fait le tour de la planète. À la suite de la diffusion en exclusivité de la nouvelle par La Tribune, différents médias ont relayé sa disparition au cours des dernières heures.

Le journal Le Monde parle de la femme de 34 ans, «qui devait se rendre au Togo avec un ami italien pour un projet humanitaire, n’a pas donné de nouvelles depuis le 15 décembre.»

À LIRE AUSSI : Disparition d'Édith Blais: «C'est clair qu'ils sont en danger»

La famille d'Édith Blais à l’affût du moindre indice

Un Québécois se lance à sa recherche

Le portail d'information, republicoftogo.com, publié par la République togolaise, mentionne que le gouvernement canadien redoute un enlèvement, car la région «est infestée de djihadistes».

L’affaire a évidemment eu des échos en Italie. Le site PadovaOggi relaye entre autres des déclarations de la mère d’Édith Blais, Jocelyne Bergeron, à partir d’une entrevue diffusée par CTV.

Sur les ondes de Rai News, on a donné plusieurs informations sur les déplacements du couple.

Évidemment, il est question de cette disparition dans plusieurs médias canadiens et québécois. Les journaux comme le Globe and Mail et le National Post font état de la Canadienne recherchée en Afrique.