Jean Pronovost a mené une vaste consultation en 2007 et 2008 alors qu’il présidait les travaux de la Commission sur l’avenir de l’agriculture et de l’agroalimentaire québécois.

Jean Pronovost, figure marquante de l’agriculture au Québec, est décédé

Le grand mandarin de l’État et figure marquante de l’agriculture au Québec Jean Pronovost est décédé mercredi à l’âge de 80 ans, a annoncé l’Institut Jean-Garon vendredi soir.

«D’une certaine façon, c’est le monde agroalimentaire tout entier qui est en deuil», a estimé Simon Bégin, le président de l’organisme dans un communiqué.

Jean Pronovost a mené une vaste consultation en 2007 et 2008 alors qu’il présidait les travaux de la Commission sur l’avenir de l’agriculture et de l’agroalimentaire québécois.

Le rapport Pronovost, comme il était communément appelé, recommandait notamment la fin du monopole syndical de l’Union des producteurs agricoles (UPA) afin, soutenait-il, de permettre une réforme de l’agriculture. Le monde agricole doit changer ou périr, disait alors M. Pronovost.

À l’époque, les libéraux de Jean Charest avaient écarté la possibilité de mettre fin à cette exclusivité syndicale.

La cinquantaine de recommandations qui étaient formulées demeurent actuelles aujourd’hui, a déclaré M. Bégin en entrevue téléphonique avec La Presse canadienne.

«Ça pourrait être la feuille de route d’un véritable virage au Québec», a-t-il lancé au sujet du document qui suggérait aussi de revoir le financement de l’agriculture et de laisser plus de place à la production biologique.

En 2015, Jean Pronovost a agi à titre d’expert-conseil en politique publique pour le gouvernement en menant une consultation auprès de la relève agricole.

M. Pronovost a également connu une longue carrière dans plusieurs secteurs de la fonction publique. De 1980 à 2005, il a été sous-ministre dans cinq ministères: celui de la Main-d’oeuvre et de la sécurité du revenu, de l’Environnement, de l’Industrie et du commerce, des Affaires municipales et de la métropole, du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation.