La compagnie BRP de Valcourt pourrait devenir «la Tesla du monde des deux-roues», selon son président José Boisjoli.

Inspirée de Tesla, BRP lorgne les deux-roues électriques

On en connaît un peu plus sur les ambitions de développement de véhicules électriques de la compagnie BRP de Valcourt. Le manufacturier pourrait même devenir « la Tesla du monde des deux-roues ».

Lors d’une entrevue accordée à Bloomberg, le président-directeur général de BRP, José Boisjoli, n’a pas caché ses ambitions de mettre sur le marché une petite motocyclette mue par l’électricité.

À LIRE AUSSI: L’avenir de BRP est électrique

M. Boisjoli dit trouver son inspiration dans Tesla qui, selon lui, « a appris à beaucoup de gens à faire des affaires ».

« Tesla n’existait pas, ils sont entrés sur le marché très concurrentiel de l’industrie automobile avec un produit très différent », a déclaré M. Boisjoli lors d’une entrevue à Montréal cette semaine. « BRP pourrait-il un jour se lancer dans le deux-roues électrique et devenir la Tesla du monde des deux-roues? Peut-être. »

Selon Bloomberg, le marché des véhicules à deux et trois roues fonctionnant au mazout sur les routes du monde est évalué à 900 millions d’unités. La grande majorité de ces véhicules est vendue en Asie. Les ventes de modèles électriques se développent dans certains pays, mais le marché est à conquérir.

Rappelons que la compagnie BRP a profité de la tenue de son événement Club BRP 2020, à Las Vegas au Nevada en septembre, pour réitérer sa volonté de miser sur l’électrification de ses produits. Le manufacturier de Valcourt y a présenté six concepts électriques distincts au sein de ses gammes de véhicules actuels.

La question n’est pas « si » BRP se lancera dans les véhicules électriques. La question est « quand », avait argumenté José Boisjoli, lors d’une présentation spéciale au centre des congrès MGM Grand.

Des investisseurs européens ont rencontré le patron de BRP la semaine dernière, rapporte Bloomberg. Ceux-ci n’ont pas manqué de le questionner sur les projets électriques de l’entreprise. « Ils voulaient savoir si nous y travaillions et si nous serions prêts lorsque la demande serait là – et la réponse est oui », a souligné José Boisjoli, sans donner de date pour le début de la production.

Le lien entre BRP, manufacturier de quads, et Tesla peut faire sourire depuis qu’on sait que la compagnie californienne envisage de produire un véhicule tout-terrain électrique. Une nouvelle concurrence pourrait venir aussi de l’entreprise d’Elon Musk.