La Ville d'Ottawa demande aux résidents de se préparer à toute éventualité et indiquent qu'elle est prête à intervenir.

Inondations: Ottawa se prépare et interpelle les résidents

Avec les précipitations abondantes attendues au cours des prochains jours, les résidents d’Ottawa doivent se préparer à un risque potentiel d’inondation. Les autorités municipales demandent aux résidents de se préparer  à toute éventualité et indiquent que la Ville est prête à intervenir.

« Il y a un niveau d’inquiétude face à l’augmentation du niveau d’eau qu’on pourrait observer dans la rivière des Outaouais. La Ville se prépare à cette éventualité. Pour le moment, nous prévoyons des précipitations pouvant atteindre jusqu’à 50 mm de pluie au cours des prochains jours et nous nous attendons à ce que le niveau des rivières augmente. Nous nous préparons à des inondations potentielles dans plusieurs quartiers », explique Pierre Poirier, gestionnaire en sécurité et gestion des mesures d’urgence à la Ville d’Ottawa.

Les principales zones sous surveillances à Ottawa sont Constance Bay, Fitzroy Harbour, Grandview, Britannia et Cumberland. La majorité de ces secteurs ont été touchés lourdement lors des inondations de 2017.

Les équipes municipales ont plus de 280 000 sacs de sable prêts à être utilisés et déjà des résidents se sont rendus dans l’un des points de dépôts pour s’en procurer. Une montagne de sable et des sacs vides sont installés à l’extérieur de l’entrée principale de ces centres et les résidents y ont accès 24 heures par jour, sept jours par semaine. La liste des différents centres est disponible sur le site ottawa.ca.

À titre de comparaison, 230 000 sacs ont été utilisés lors des inondations d’il y a deux ans.

« Nous voulons nous assurer que nous en avons suffisamment de prêts pour pouvoir répondre à la demande si les conditions changent », souligne Laila Gibbons, directrice des services des parcs, de la foresterie et des eaux pluviales.

Les autorités municipales observent la situation sur le terrain et les équipes sont prêtes à intervenir si la rivière sort de son lit. 

La Ville souhaite rassurer les résidents, rien n’indique pour le moment que la situation sera comparable à celle vécue en mai 2017.

« Ce qui a causé les inondations en 2017, ce sont les précipitations continues. Oui, nous avons quelques jours avec de la pluie et on pourrait recevoir plus de 50 mm, mais c’est plutôt comparable à avril 2017 », précise Mme Gibbons qui rappelle que la situation en mai 2017 avait causé le plus de débordement.

Cette dernière ajoute qu’il n’y a pas eu d’inondation causée par la rivière des Outaouais de rapportée en date de mercredi, mais que des trottoirs et des parcs ont pu être submergés par des débordements d’eau sur les rives de la rivière Rideau.