Les sommes récoltées par la Croix-Rouge seront remises aux familles qui se seront inscrites sur le site Internet de la Croix-Rouge, qui communiquera avec elles dans les prochaines semaines.

Inondations: la Croix-Rouge récolte 3 millions $ en fonds d'urgence

MONTRÉAL — La Croix-Rouge a récolté 3 millions $ dans son fonds d'urgence pour les sinistrés des inondations au Québec, ce qui permettra de remettre 600 $ par famille pour celles ayant été les plus durement touchées.

Le montant de 3 millions $ inclut l'aide du gouvernement de même que les sommes versées par les particuliers et les entreprises.

Lors d'un point de presse visant à faire le bilan de la campagne de financement pour les victimes des inondations, vendredi, le vice-président de la Croix-Rouge canadienne pour le Québec, Pascal Mathieu, a précisé que le montant serait remis aux familles dont la résidence principale a subi des dommages majeurs, par exemple celles qui ont de l'eau jusqu'au rez-de-chaussée.

Les sommes seront remises aux familles qui se seront inscrites sur le site internet de la Croix-Rouge, qui communiquera avec elles dans les prochaines semaines.

Le but de cette aide est de donner un répit aux sinistrés, a expliqué M. Mathieu.

La Croix-Rouge encourage par ailleurs la population à continuer à donner généreusement, car les besoins sont encore immenses.

«Plus la population sera généreuse, plus on sera en mesure d'offrir de l'aide additionnelle», a précisé M. Mathieu.

Les inondations printanières ont frappé plusieurs régions du Québec dans les dernières semaines, notamment l'Outaouais, la Beauce, la Mauricie, les Laurentides et Montréal.

Les dernières données de la sécurité civile indiquent que le nombre de personnes évacuées s'élève à 10 067, le nombre de maisons inondées est à 7172 et le nombre de résidences isolées se situe à 3928.

Une aide fédérale

Le gouvernement fédéral va par ailleurs verser 2,5 millions $ à la Croix-Rouge canadienne pour aider les victimes des inondations, a annoncé vendredi le ministre fédéral de la Sécurité publique, Ralph Goodale, au quartier général national de la Croix-Rouge à Ottawa.

Le montant sera réparti pour répondre aux besoins les plus urgents de la Croix-Rouge dans toutes les provinces touchées par les inondations, dont le Québec.

Le député fédéral de Gatineau, Steven MacKinnon, a confirmé qu'Ottawa ne compte pas injecter d'autres fonds dans l'immédiat. Il n'est pas non plus question d'égaler le montant des dons des particuliers, a-t-il dit.

«Nous pensons que, pour les fins de la Croix-Rouge - c'est-à-dire la réponse immédiate de la situation - que ces ressources, de pair avec la contribution du gouvernement du Québec, les donateurs privés et j'en passe, vont suffire», estime-t-il.

Ce montant de 2,5 millions $ est l'«un des dons les plus importants qu'on a faits à date» pour des catastrophes, a fait valoir M. MacKinnon.

La Croix-Rouge s'occupe de répondre aux besoins urgents des sinistrés comme des logements temporaires, des vêtements, de la nourriture et autres approvisionnements essentiels. Le ministre Goodale a précisé que ces fonds pourront également être utilisés pour aider les sinistrés à retourner chez eux.

Bientôt une enveloppe aux provinces?

Il serait possible d'avancer des montants aux provinces afin que l'argent soit distribué aux individus plus rapidement, a annoncé M. Goodale, qui cite le cas de Fort McMurray en Alberta en 2016.

Ottawa avait, à ce moment, avancé un chèque de 300 millions $ en moins d'un mois pour aider la province à fournir des ressources aux sinistrés des incendies, a relaté le ministre.

«Nous allons certainement faire la même chose pour aider avec les inondations», a assuré le ministre Goodale.

Ce montant proviendrait du programme des Accords d'aide financière en cas de catastrophe (AAFC), qui sert à couvrir les coûts associés à la reconstruction.

Les provinces ont la responsabilité d'en faire la demande, selon une formule prédéterminée. Puis, les provinces ont la responsabilité de transmettre les fonds aux sinistrés.