L’automobiliste a admis qu’il était en train de texter lorsqu’il a frappé l’arrière du véhicule de police.

Il percute une voiture de police en textant au volant

Deux policiers, qui portaient assistance à une patrouille de police pour une interception, ont été légèrement blessés, à Saint-Augustin-de-Desmaures, dans la nuit de dimanche. Un homme a embouti leur véhicule alors qu’il textait au volant.

L’accident s’est produit vers 2 h 30 du matin à l’intersection de la rue Rotterdam. Les patrouilleurs étaient à l’intérieur de leur véhicule lorsqu’une voiture les a percutés par l’arrière.

Les policiers étaient venus pour prendre la relève d’une autre patrouille qui avait intercepté un conducteur avec les capacités affaiblies par la drogue.

L’automobiliste a admis qu’il était en train de texter lorsqu’il a frappé l’arrière du véhicule de police. Il a été transporté à l’hôpital à des fins d’évaluation.

Malheureusement pour celui-ci, le Code de la sécurité routière est maintenant plus sévère pour l’utilisation du téléphone au volant. L’amende est dorénavant de 484 $ et cinq points d’inaptitude. En cas de récidive, le permis est suspendu pendant quelques jours. Auparavant, les amendes allaient plutôt de 80 $ à 100 $ et entraînaient 4 points d’inaptitude.