Gare aux poissons d’avril!

Attention, chers lecteurs, cette journée du 1er avril est propice aux blagues et au «fausses nouvelles» de toutes sortes. Le Soleil en recense quelques-unes pour vous, à ne surtout pas prendre au sérieux!

Cellulaires interdits en classe

Dès aujourd’hui, le Cégep Limoilou interdit les téléphones cellulaires en classe sur ses trois campus.

Que les étudiants se rassurent : cette annonce est en fait un «poisson d'avril» soigneusement préparé par l'établissement, qui a fait parvenir un communiqué aux médias lundi matin. Le Cégep Limoilou a également partagé cette nouvelle sur sa page Facebook, accompagnée d'une vidéo de sa directrice générale Chantal Arbour.

Dans l'avis envoyé aux médias, la direction de l'établissement indique que les étudiants devront laisser leur appareil dans les nouveaux «filets» prévus à cet effet dans les corridors.

«Qu’on ne se leurre pas, il est possible que nous naviguions en eaux troubles pendant un certain temps en implantant cette règle. La ligne est bien mince entre le bien des étudiants et leur bonheur», mentionne la directrice générale du Cégep Limoilou, Chantal Arbour, par voie de communiqué.

Mme Arbour précise que cette décision n’est aucunement motivée par un quelconque «appât du gain», mais plutôt par le fait de «permettre aux étudiants de mieux se concentrer».

L'enseignant B. Rochet (brochet) s'est dit «ravi» de cette annonce, tandis que le communiqué se termine par une invitation à contacter C. Baste (sébaste) pour de plus amples renseignements! Pendant quelques minutes, même Le Soleil s'est fait prendre par ce poisson d'avril...

Le plus grand marché de poissons au monde… à Québec

«Après les citernes de produits chimiques, après le projet de terminal de conteneurs, voilà que le Port de Québec efface tout, encore une fois, et propose maintenant d’agrandir le port pour y accueillir le plus grand marché de poissons au monde.»

Voilà le communiqué que l’organisme Nature Québec a fait parvenir aux médias en ce 1er avril. On y indique que ce marché occuperait tout l’espace créé par la construction du nouveau quai de 600 m, à même la baie de Beauport. 

On y cite également un consultant associé au projet, M. Yvan Desbrochets, qui signale que cette nouvelle offre «va dépasser ce qui se fait de plus gros au monde, même au Japon, en termes de marché de poissons et de fruits de mer. […] Québec détrônera Boston comme plaque tournante du commerce de poissons en Amérique du Nord».

En réaction à cette annonce, une certaine Angélique Limande, du «nouveau mouvement citoyen Vigilance pollution poisson», soulève qu’il s’agit d’un «projet improvisé qui sent déjà mauvais» — toujours selon le communiqué reçu. On y appelle les citoyens à aller signer la — vraie — pétition du mouvement SOS Port de Québec, qui demande l’abandon du projet Beauport 2020.

Les températures en Fahrenheit à MétéoMédia

L’agence de prévisions météorologiques MétéoMédia a annoncé lundi matin qu’elle passerait au Fahrenheit à compter du 1er juin «pour rendre l’unité de mesure uniforme en Amérique du Nord». 

Par exemple, cela veut dire que s’il fait 30 degrés Celsius à Québec, MétéoMédia indiquera plutôt qu’il fait 86 degrés Fahrenheit.

L’agence ajoute que l’hiver prochain, les précipitations de neige ne seront plus calculées en centimètres, mais plutôt en pouces. 

À prendre avec un — gros — grain de sel en ce 1er avril…  

Le «shuffleduck» aux Jeux olympiques

Canards illimités Canada (CIC) plaide de son côté pour faire reconnaître le «shuffleduck» comme épreuve olympique officielle aux Jeux olympiques de 2026. 

L’organisme qui oeuvre à la conservation des milieux humides a annoncé «le lancement du processus préliminaire de ses démarches officielles auprès du Comité international olympique».

Le «shuffleduck», qui se joue sur un étang gelé avec des canards en caoutchouc posés sur des rondelles de hockey, «est l’épreuve qui réunit les qualités athlétiques et artistiques les plus exceptionnelles. Les milieux humides restaurés, où se déroulent ces compétitions, constituent une magnifique toile de fond pour mettre en vitrine un sport que le monde entier adoptera à notre avis», a déclaré Nigel Simms, directeur des communications et du marketing de CIC.

Des lapins avec la Police Nationale

En France, la Police Nationale a indiqué qu’elle recrutait désormais des lapins. «Qualités olfactives, auditives, agilité… les lapins sont de précieux compagnons dans nos missions», indique-t-elle sur Twitter. «Votre lapin est motivé pour rejoindre l’une de nos brigades léporiphiles? Envoyez-nous sa candidature!» ajoute la police d’État, rattachée au ministère de l’Intérieur. On ignore pour l’instant combien de candidatures ont été reçues…