G20: le Canada champion des émissions de GES par personne

OTTAWA - Les efforts du Canada pour devenir un chef de file international dans la lutte contre le changement climatique pourraient être entravés par une distinction particulière, selon laquelle il produirait le plus grand nombre d’émissions de gaz à effet de serre par personne parmi tous les pays du G20.

Climate Transparency, une coalition d’organisations internationales sur le climat, dévoile son plus récent rapport analysant les politiques climatiques des membres du G20, deux semaines avant le sommet des dirigeants du groupe en Argentine.

Le document indique qu’aucun d’entre eux n’a mis en place de plan visant à réduire suffisamment les émissions de manière à atteindre les objectifs de l’Accord de Paris sur le climat de 2015.

Selon l’analyse, chaque Canadien produit en moyenne 22 tonnes de gaz à effet de serre par année, le résultat le plus élevé de tous les membres du G20, équivalant à près de trois fois la moyenne du G20 qui se situe à huit tonnes par personne.

Les Canadiens sont également les plus gros consommateurs d’énergie par habitant. Les émissions provenant du secteur des transports et des bâtiments correspondent à quatre fois la moyenne du G20, selon ces données.

La ministre de l’Environnement, Catherine McKenna, qui est sur le point d’imposer un prix national sur le carbone, reconnaît que le Canada doit en faire plus.

Elle soutient toutefois que son objectif actuel est de mettre en oeuvre le cadre canadien sur le changement climatique pour envisager des objectifs plus ambitieux à l’avenir.