Les ministres Nathalie Roy et Mathieu Lacombe étaient à Gatineau pour une annonce sur le financement culturel dans les régions. Le maire Maxime Pedneaud-Jobin était un spectateur attentif.
Les ministres Nathalie Roy et Mathieu Lacombe étaient à Gatineau pour une annonce sur le financement culturel dans les régions. Le maire Maxime Pedneaud-Jobin était un spectateur attentif.

Financement culturel dans les régions: Québec veut rétablir l’équité

Mathieu Bélanger
Mathieu Bélanger
Le Droit
Québec s’attaque à l’iniquité en matière de financement culturel dans les régions. De passage à Gatineau, la ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy, a annoncé, jeudi, un investissement supplémentaire de 5 millions $ dans les ententes de développement culturel (EDC) pour l’année 2020.

« Dans les faits, c’est du rattrapage qu’on fait pour les régions intermédiaires [comme l’Outaouais], a-t-elle précisé. Nous trouvions qu’il y avait de l’iniquité pour ces régions qui se trouvaient à être moins bien subventionnées. Nous avons modifié le programme des EDC pour nous assurer que les régions, à la grandeur du Québec, soient mieux outillées et financées. »

Les EDC ont été conclues avec les villes sous l’ancien gouvernement, en 2017. Ces ententes venaient à échéance en 2020, mais la ministre Roy a jugé bon de rouvrir le programme immédiatement afin d’amorcer le rattrapage entre les régions intermédiaires et les grandes villes comme Montréal et Québec. 

À LIRE AUSSI: Le futur musée régional de l'Outaouais, une priorité pour Québec

Un total de 88 villes et MRC se partageront donc un montant supplémentaire de 4 millions $ pour la réalisation d’initiatives culturelles sur leur territoire. Une autre somme de 1,2 million $ permettra aussi à 21 nouvelles EDC de voir le jour cette année. Les nouvelles sommes annoncées  portent l’investissement total pour les EDC en 2020 à 14 millions $. Il s’agit d’une augmentation de 56 % par rapport aux ententes signées sous le l’ancien gouvernement libéral pour l’année 2019-2020.

La ministre de la Culture et des Communications a ajouté que les nouvelles dispositions encadrant les EDC seront en vigueur dans le cadre des négociations pour les nouvelles ententes triennales qui couvriront la période 2020-2023. « On voulait valoriser les régions intermédiaires et on verra dans le prochain budget ce que ça représentera en termes de bonification », a-t-elle ajouté. 

Pour l’Outaouais, cette annonce représente un investissement supplémentaire de 455 350 $. « C’est une augmentation de 91 % des montants consacrés aux EDC cette année », a fièrement souligné le ministre responsable de la région, Mathieu Lacombe. « Il ne faut pas avoir peur de le dire, il y a du rattrapage à faire en Outaouais, a-t-il ajouté. Voilà un geste concret qui démontre qu’on fait ce rattrapage. On ne réglera pas le problème de sous-financement en Outaouais en arrivant un bon matin avec un chèque sous le bras. Ça va se faire sur plusieurs années avec des gestes concrets comme celui qu’on fait aujourd’hui. »

La ministre Roy s’est aussi dite consciente du rattrapage à faire en matière de financement culturel en Outaouais. « Les EDC sont un levier, a-t-elle dit. Il y en a d’autres qui devront être ajustés et on le fera éventuellement. Il y a aussi d’autres domaines où l’Outaouais mériterait d’avoir sa part du gâteau et on y travaille quotidiennement. »

Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, a salué la mesure, soulignant au passage que les EDC sont une façon de répondre directement aux demandes du milieu. « C’est un programme basé sur nos priorités, a-t-il dit. Ce n’est pas le gouvernement qui arrive avec de l’argent en nous disant de changer nos priorités. Ce sont nos priorités. Pour Gatineau [qui recevra 290 300 $ des 455 350 $ annoncés], une bonne part des montants ira au fond d’animation du centre-ville et au sentier culturel. Pour nous, la culture c’est pour donner une meilleure qualité de vie, améliorer notre environnement, mais c’est aussi pour revitaliser notre centre-ville. C’est un outil de développement puissant et cette entente va nous permettre de multiplier notre force de frappe. »