Leylah Annie Fernandez n'a pas manqué de remercier la foule à la suite de sa victoire.

Fernandez en grande finale!

Leylah Annie Fernandez a accédé à la grande finale du Challenger Banque Nationale alors qu'elle a défait Françoise Abanda en des manches de 6-3, 5-7 et 7-6 (6) samedi après-midi aux Tennis Saint-Luc. Et comme l'indique le pointage, c'est à tout un duel que les amateurs ont eu droit.

La jeune sensation venue de Laval tentera maintenant de remporter son deuxième tournoi de type Challenger de suite, elle qui a triomphé à Gatineau la semaine dernière.

«Je suis très contente, a lancé Fernandez à sa sortie du court. Un match comme celui-là, face à une vraie professionnelle comme Françoise, ça vaut de l'or pour moi, c'est de l'expérience d'une valeur inestimable. Je voulais gagner, je voulais gagner absolument, mais je pense que j'aurais été gagnante même si j'avais perdu...»

On l'a dit, Abanda est débarquée en ville pour se battre cette semaine. Et samedi, elle a vendu plus que chèrement sa peau. Alors qu'elle menait 4-2 au bris d'égalité, on a tous cru qu'elle allait mettre un terme à la belle aventure de Fernandez à Granby.

On aurait d'ailleurs bien aimé vous rapporter les commentaires de la Montréalaise, mais elle est rentrée au vestiaire très rapidement à la suite du match et, plus d'une heure plus tard, elle n'en était toujours pas ressortie. Elle pouvait pourtant être très fière de sa performance, elle qui revient au jeu après avoir passé trois mois à soigner une blessure à l'épaule.

«Ça a été une bataille de tous les instants, a repris Fernandez, qui bénéficiait clairement de l'appui de la foule. C'est pas compliqué, on aurait dit que le match était à l'enjeu à chacun des points. Je le répète, c'est de l'expérience inestimable pour moi. Ça n'a peut-être pas été mon meilleur match, mais ça a été mon meilleur en même temps en raison de tout ce que j'ai appris et parce que j'en suis sortie gagnante.»

Fernandez et Abanda s'étaient affrontées en demi-finale du Challenger de Gatineau il y a une semaine. Après avoir remporté la première manche 6-3, Abanda a abandonné alors qu'elle tirait de l'arrière 5-1 à la deuxième en raison d'une blessure à un pied. 

En finale (dimanche à 13h), Fernandez croisera le fer avec l'Australienne Lizette Cabrera, 266e joueuse mondiale, qui a eu raison de la Canadienne Katherine Sebov en trois manches plus tôt dans la journée. Cabrera, 21 ans, a déjà été classée 134e.

«Je connais Lizette un peu, je lui ai déjà parlé, mais je ne l'ai jamais vue jouer. J'imagine qu'elle joue du bon tennis si elle est rendue en finale...»

À Gatineau, Fernandez a triomphé en simple et en double. Elle ne pourra toutefois faire de même à Granby puisqu'elle et sa partenaire, sa compatriote Ariana Arseneault, se sont inclinées tard vendredi soir en demi-finale face aux Américaines Quinn Gleason et Ingrid Neel. 

Les Japonaises Haruka Kaji et Junri Namigata ont finalement enlevé les grands honneurs du double.

Françoise Abanda n'a certainement pas à rougir de sa performance.