L’étudiante à l’Université Bishop’s et cofondatrice de l’application EnLiiigne, Mariya Zenchenko.
L’étudiante à l’Université Bishop’s et cofondatrice de l’application EnLiiigne, Mariya Zenchenko.

EnLiiigne: une application pour attendre à distance

Lilia Gaulin
Lilia Gaulin
La Tribune
SHERBROOKE —Depuis le début de la pandémie de la COVID-19, les files d’attente sont de plus en plus présentes quotidiennement. Afin de contrer ce phénomène, l’Université Bishop’s, située à Lennoxville, utilise l’application mobile EnLiiigne qui permet d’attendre à distance.

Brian McWilliams, Mariya Zinchenko et Alexandre Ratté ont travaillé d’arrache-pied durant le confinement relié à la COVID-19 afin de mettre en place cette application qui permet aux clients d’éviter de faire les files d’attente en personne. Ce projet a d’ailleurs a remporté les grands honneurs de la compétition Post-Covid, organisée par Desjardins, Bonjour Startup Montréal et Google.

« Dernièrement, tout a changé. On a regardé ce qu’on pouvait faire pour mieux vivre avec ces changements. On souhaite éviter que les gens fassent la file au froid. Par exemple, il y a déjà eu des files d’attente de quelques heures à de grands magasins. Ce ne sera pas possible durant l’hiver et ce n’est pas l’idéal sur le plan de la distanciation sociale. Notre application permet aux clients de voir l’achalandage du magasin et de faire la file avec son téléphone. Quand le tour de la personne est venu, elle a simplement à se rendre sur place et à présenter son téléphone pour entrer. Les gens peuvent faire autre chose en attendant », explique l’un des cofondateurs, Brian McWilliams. 

L’Université Bishop’s utilise ce système pour la cafétéria, pour le bar étudiant et pour la coopérative. « Pour le moment, notre client principal est Bishop’s. Toutefois, nous sommes en discussions avec d’autres commerçants notamment en raison de l’arrivée d’une possible seconde vague de la COVID-19 et de l’hiver. » M. McWilliams a souligné que les gens ont accueilli cette nouvelle technologie de manière positive sur le campus de Lennoxville.

Un outil pour les entreprises

Grâce à l’application, les entreprises peuvent également mesurer leur capacité maximale. « Les commerçants peuvent calculer combien de personnes entrent dans le magasin et combien de personnes en sortent. » L’application permet aussi de surveiller que les clients respectent bien l’ordre de la file.

Les commerçants doivent d’inscrire pour avoir accès à ce service. « Si les magasins se servent de EnLiiigne, ce sera très bien affiché avec un code de téléchargement pour les clients. On veut éviter que des gens de Montréal par exemple téléchargent l’application et ne trouvent pas de commerces à proximité. Il faut vraiment commencer par les entreprises. »

« Avec la technologie que nous avons maintenant, nous ne devrions plus jamais avoir besoin de faire la file. Notre objectif est vraiment de rendre l’attente plus fluide », note le développeur.

Un mois de travail a été nécessaire pour la conception de cette application. Elle est accessible sur l’Apple Store et sur le Google Play.