Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

Deux ados arrêtés pour le saccage d’un restaurant à Thetford Mines

Judith Desmeules
Judith Desmeules
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
Deux jeunes ados de 12 et 13 ans ont été arrêtés mercredi pour avoir saccagé le restaurant Ben & Florentine de Thetford Mines pendant la fin de semaine. Les dommages sont évalués à plus de 10 000 $. 

La police de Thetford Mines a arrêté les deux ados, une fille de 13 ans et un garçon de 12 ans, en avant-midi, mercredi. Il s’agit de deux amis qui ne sont pas issus de la même famille. 

À la suite de leur interrogatoire, ils ont été remis en liberté sous promesse de comparaître. Ils seront au palais de justice de Thetford Mines le 18 mai et devront répondre à des accusations d’introduction par effraction, vol de moins de 5000 $ et méfaits de plus de 5000 $. 

Les deux ados n’ont pas le droit de communiquer entre eux d’ici le 18 mai, ni de visiter les lieux du crime, soit le restaurant Ben & Florentine de Thetford Mines. 

Le samedi 3 avril, les policiers se sont présentés aux restaurants vers 9 h 20, après que la propriétaire ait déclaré des dommages considérables causés à l’établissement. 

«De la nourriture et quelques appareils électroniques d’une valeur d’environ 1000 $ avaient été volés. De plus, les dommages causés à l’intérieur avaient été sommairement estimés à 10 000 $, notamment causés par des bris au mobilier, des graffitis et de la nourriture détériorée», explique la police de Thetford Mines. 

Sous l'influence de la drogue?

La propriétaire du restaurant avait annoncé la nouvelle sur son compte Facebook, samedi. 

«Je suis forte, mais là je vous avoue aujourd’hui c’est dur, j’ai mal pis je suis en beau fusil. Les dommages autant psychologiques que monétaires sont immenses. Je ne peux pas croire qu’on puisse faire ça, j’essaie de comprendre, mais je n’y arrive pas. […] Ce sentiment qui m’habite aujourd’hui est inconsolable...» avait écrit Audrey-Ann Marcotte.

La propriétaire espérait que la police trouve les deux coupables, qu’on voyait très bien sur les caméras. Selon elle, ils étaient sous l'influence de la drogue lors des méfaits. 

«Disons que je n'étais pas le bon resto au bon endroit et je trouve ça triste de constater que des jeunes sont en détresse comme ça et ont besoin d'aide. J'espère vraiment qu'ils vont avoir des soins et prendre un meilleur chemin», a-t-elle dit au Soleil, mercredi.

La propriétaire ne connaît pas les jeunes suspects. «De purs inconnus», a-t-elle ajouté. 

Les travaux pour réparer les dommages causés au restaurant ont commencé mercredi. «Ça me permet de tourner la page et recommencer à neuf, avec leur arrestation et la construction», a terminé Mme Marcotte.