Maée, Olivia et Rose, toutes âgées de 11 ans, ont créé l'entreprise Les Slimes des voisines qui vend une sorte de glu pour s'amuser.

Des milliers d'enfants lancés en affaires partout au Québec

MONTRÉAL — Limonade, gâteaux, savons, bijoux artisanaux : des milliers d'enfants ont joué samedi au magasin «pour vrai», dans le cadre de la Grande journée des petits entrepreneurs qui s'étend aux quatre coins du Québec.

Depuis 2014, cet événement invite les jeunes de 8 à 12 ans à s'inspirer de leurs passions et de leurs intérêts personnels pour réaliser une idée d'affaires et exploiter leur entreprise le temps d'une journée.

Une carte interactive disponible sur le site Web de l'événement permet de repérer les petits commerces et d'en apprendre un peu plus grâce à une fiche descriptive de leurs produits ainsi que de leur jeune entrepreneur.

Si vous avez aperçu des dizaines de stands à limonade dans votre municipalité, c'est normal! Il s'agit du marché le plus populaire chez les jeunes filles et garçons d'affaires.

La Presse canadienne s'est rendue à l'école Lévis-Sauvé, dans l'arrondissement de Verdun, à Montréal, où plusieurs jeunes entreprises formaient un mini marché public.

Lyana Ranaivo Ravonison, sept ans, a fondé «Les Pompons de Lilou». Sa petite entreprise fabrique des monstres pompons, tricotés à la main par la fillette.

«Ça sert à être joli, à être relaxant et à jouer!» a décrit l'entrepreneure en herbe qui en a écoulé 24 en avant-midi seulement. «Les gens trouvent ça cool et ils les trouvent beaux», a-t-elle ajouté.

Tout juste à côté, trois copines Maée St-André Roy, Olivia Lemelin et Rose Vaillancourt sont associées au sein de l'entreprise «Les Slimes des voisines». Elles ont même leur propre carte professionnelle!

Si vous vous posez la question, la «slime» est une sorte de glu colorée pour s'amuser. «T'as besoin de colle, tu peux ajouter du colorant et une matière pour activer le mélange. Nous, on a utilisé du borax», a expliqué Maée. Les trois filles de 11 ans n'excluent pas la possibilité de devenir des femmes d'affaires un jour.

Elles en étaient à leur deuxième participation après avoir vendu des «popsicles», l'an dernier.

Alice, Camille et Maëlle ont préparé des petits gâteaux qui ont fait le bonheur de leurs clients.

De l'autre côté du mini marché éphémère de Verdun, Maëlle, Alice, Clarence et Camille relançaient leur entreprise de pâtisserie pour une deuxième année de suite : «Les petits gâteaux MACCL».

Maëlle Chavarri, huit ans, dit adorer la pâtisserie. «On a eu l'idée de créer de petits gâteaux vraiment délicieux! On fait notre propre crémage et on les décore», a précisé la fillette qui a cuisiné pendant 2 heures et demie, la veille, avec ses partenaires.

Malgré son jeune âge, Maëlle se voit très bien aux fourneaux quand elle sera grande et pourquoi pas propriétaire de sa propre pâtisserie.

«J'aime beaucoup la cuisine et je suis très gourmande», confie-t-elle avec un enthousiasme contagieux.

Des idées originales en région

D'autres types de commerces originaux ont été développés par les enfants, dont celui de la jeune Audrey, huit ans de Montréal, qui proposait des baluchons contenant tout l'arsenal nécessaire à votre prochain pique-nique. Le panier inclut assiettes, couverts, tasses, nappes et tout cela fait de matières compostables sans plastique.

Ailleurs au Québec, «Le petit fleuriste» a vendu des fleurs et des plants de légumes à Petit Méchins. Il s'agit d'une initiative de Shawn Bernier, 9 ans.

À Mashteuiatsh, l'entreprise «Allume Zombi feux» créée par Thomas Langlois, sept ans, et Liam Langlois, cinq ans, propose des ensembles faits de produits recyclés qui permettent d'allumer votre feu de camp en quelques secondes seulement.

En Outaouais, aux Galeries de Hull, Alyssia et Jacob, âgés respectivement de huit et six ans, transforment de vieux livres en magnifiques petits hérissons décoratifs qui servent aussi d'aide-mémoire. Leur entreprise se nomme «Toi, moi et les hérissons».

À Sherbrooke, Benjamin Cloutier, huit ans, propose des biscuits chinois faits à la main et qui contiennent une blague, une devinette ou une pensée à l'intérieur.

Près de 3000 petites entreprises éphémères ont accueilli les clients toute la journée. Plusieurs commerces étaient installés directement à la maison, mais bon nombre de rassemblements étaient organisés un peu partout dans des écoles, des lieux publics ou des centres commerciaux.