L’ancien gardien de but des Remparts de Québec Louis Domingue a eu l’occasion de pratiquer sa seconde passion pour la cuisine au cours des derniers mois.
L’ancien gardien de but des Remparts de Québec Louis Domingue a eu l’occasion de pratiquer sa seconde passion pour la cuisine au cours des derniers mois.

Des desserts et un nouveau départ pour Louis Domingue

Ian Bussières
Ian Bussières
Le Soleil
En plus d’avoir ratifié un nouveau contrat à deux volets avec les Flames de Calgary, l’ancien gardien de but des Remparts de Québec Louis Domingue a eu l’occasion de pratiquer sa seconde passion pour la cuisine au cours des derniers mois. Après avoir confectionné des desserts pour ses ex-coéquipiers des Canucks de Vancouver dans la «bulle» d’Edmonton pour les séries éliminatoires, Domingue a décidé de le faire au profit de la Fondation Véro & Louis.

Vendredi, le gardien de but de 28 ans s’est levé tôt et était à la boulangerie Automne de Montréal au petit matin pour fabriquer des tartes, des chaussons et des roulés à la cannelle et aux raisins secs qui allaient être vendus au profit de la fondation mise en place depuis quatre ans par Véronique Cloutier et Louis Morissette pour l’hébergement permanent des adultes autistes.

«J’avais commencé à faire des desserts pour mes coéquipiers des Canucks dans la bulle des séries et je leur donnais après les matchs pour les gâter un peu. J’avais beaucoup de temps à moi puisque j’étais le troisième gardien des Canucks derrière Jacob Markstrom et Thatcher Demko», explique Domingue au téléphone. «Ça a créé un engouement auprès des fans après des parutions sur les réseaux sociaux et j’ai décidé de me servir de ça pour donner un coup de main à une fondation. J’ai choisi celle de Véro et Louis, car ce sont deux personnes que je respecte beaucoup et que la cause est importante.»

Le gardien de but de 28 ans était à la boulangerie Automne de Montréal pour fabriquer des tartes et des viennoiseries qui allaient être vendus au profit de la fondation Véro et Louis pour l’hébergement permanent des adultes autistes.

Le cerbère des Flames devrait être de retour chez Automne Boulangerie dans deux semaines pour une autre activité au profit de la fondation. «Ça a vraiment été un succès sur toute la ligne! On a vendu les 40 tartes que j’avais faites, 70 chaussons sur 90 et plusieurs roulés à la cannelle», poursuit-il, satisfait.

Histoire de famille

Domingue n’a pourtant jamais étudié à l’École hôtelière de la capitale ni à l’Académie culinaire de Montréal. Son talent pour la confection de desserts, il le tient plutôt de sa mère et de sa grand-mère. «Je n’ai jamais suivi de cours de cuisine! Je voyais ma mère et ma grand-mère cuisiner et je me suis intéressé à ça depuis mon plus jeune âge. Ce sont elles qui m’ont enseigné. Ma grand-mère habitait à deux maisons de chez moi et il y avait toujours de la pâte à tarte et des tartes fraîches chez elle», raconte-t-il. 

«J’ai toujours continué à faire la cuisine. J’ai cuisiné beaucoup pour mes enfants durant la pandémie et, quand le hockey a repris, nous étions un peu «tannés» de manger de la nourriture des trois mêmes restaurants dans la bulle. Il n’y avait pas beaucoup de bouffe maison! C’est là que j’ai décidé de mettre mes talents à contribution. Mes desserts sont devenus la récompense de mes coéquipiers après les matchs», explique-t-il.


« J’ai cuisiné beaucoup pour mes enfants durant la pandémie et, quand le hockey a repris, nous étions un peu «tannés» de manger de la nourriture des trois mêmes restaurants dans la bulle. Il n’y avait pas beaucoup de bouffe maison! C’est là que j’ai décidé de mettre mes talents à contribution. Mes desserts sont devenus la récompense de mes coéquipiers après les matchs »
Louis Domingue

Domingue avait été obtenu des Devils du New Jersey suite à une blessure à Markstrom, mais la pause provoquée par la pandémie a fait que Markstrom a pu guérir et l’ancien des Remparts n’a été devant le filet que durant un seul match avec les Canucks, lui laissant amplement le temps de nourrir son équipe.

«C’est une saison qui a été «challengeante» mentalement. J’ai hâte de rebondir avec la tête tranquille. À l’été 2019, je me suis retrouvé sans poste à Tampa Bay contre mon gré, j’ai été échangé au New Jersey, puis à Vancouver et j’ai dû attendre le 9 octobre pour signer un contrat à deux volets avec les Flames. Ce n’est pas mal, car pour un contrat de même valeur, tu es mieux avec un contrat de la Ligue américaine que de la Ligue nationale présentement, car ils retirent un dépôt fiduciaire de 20% sur les contrats de la LNH», explique-t-il, ajoutant que les équipes sont aussi réticentes à donner des contrats à un volet en période de pandémie.

Coupe douce-amère

Bien sûr, voir ses anciens coéquipiers du Lightning soulever la Coupe Stanley a été une expérience douce-amère pour Domingue, qui avait signé un contrat de deux ans avec Tampa Bay en 2018-2019. «C’était un peu dur, car je me disais que ça aurait dû être ma deuxième saison là-bas. Tous mes «chums» ont gagné et je suis content pour eux. En même temps, je me dis aussi que même si je ne l’ai pas gagnée, les années où j’ai joué là-bas ont un peu fait partie du processus qui a mené à cette Coupe», analyse-t-il.

Pour l'ancien gardien de but des Remparts, voir ses anciens coéquipiers du Lightning soulever la Coupe Stanley a été une expérience douce-amère, qui avait signé un contrat de deux ans avec Tampa Bay en 2018-2019.

Il garde un bon souvenir de l’entraîneur Jon Cooper, qui vient de gagner sa première Coupe. «C’est un entraîneur avec qui je m’entendais bien. Il me donnait un rôle même quand je ne jouais pas, il avait le tour de me faire sentir important même quand je n’étais pas devant le filet.»

À Calgary, il retrouvera son vieil ami Markstrom, qui vient d’y signer un contrat de six ans, et luttera avec le Tchèque David Rittich Jr. et le Russe Artyom Zagidulin pour pouvoir être son adjoint. «J’aimerais beaucoup travailler de nouveau avec Jacob. On a une super belle relation, c’est un gars que j’apprécie et ce serait «l’fun» de continuer avec lui», conclut-il. Sans compter que Markstrom pourrait encore se délecter des délicieux desserts cuisinés par Domingue...