Les Aigles Novice 1 de Granby ont reçu toute une visite, lors de leur entraînement, jeudi soir. L’équipe média du Canadien de Montréal était présente pour les filmer, en compagnie de la mascotte Youppi et de l’animateur de foule Michel Kunta (à gauche).
Les Aigles Novice 1 de Granby ont reçu toute une visite, lors de leur entraînement, jeudi soir. L’équipe média du Canadien de Montréal était présente pour les filmer, en compagnie de la mascotte Youppi et de l’animateur de foule Michel Kunta (à gauche).

Des Aigles sur la glace du Centre Bell

Jérôme Savary
Jérôme Savary
La Voix de l'Est
Les Aigles novice 1 de Granby ont eu droit à une belle surprise, jeudi soir à l’aréna de Granby, alors que les hockeyeurs de 8 et 9 ans s’apprêtent à vivre toute une expérience en fin de semaine.

Après avoir eu droit à la visite de la mascotte des Canadiens, Youppi, lors de leur entraînement, ils participeront à un match amical dans l’antre du Canadien de Montréal, ce dimanche 19 janvier, à 8 h 30. 

« Ils vont vivre toute une expérience, là où jouent leurs idoles, avec la présentation de leur nom au micro sur la glace du Centre Bell, la présence des arbitres, l’écran géant... Ça vaut de l’or pour les enfants », indique Marie-Andrée Boucher, mère de l’un des joueurs (Xavier Corriveau) qui a eu l’initiative d’inscrire les Aigles au 21e Festival de hockey mineur Esso, organisé en partenariat avec l’équipe de Développement hockey mineur du Canadien.

L’équipe média du CH était même présente sur la glace Jean-Patenaude du Centre sportif Léonard-Grondin, jeudi soir, en compagnie de la célèbre mascotte et de l’animateur de foule Michel Kunta — que l’on a vu par ailleurs récemment dans les capsules web promotionnelles de la région Brome-­Missisquoi —, afin de filmer les Aigles novice 1 en pleine action.
« Les enfants ont été surpris », assure Mme Boucher.

Youppi ne cessait de faire des farces lorsque les Aigles venaient au banc se désaltérer, la mascotte se plaisant notamment à faire tomber leurs bouteilles d’eau.

La visite des Aigles Novice 1 dans les installations du Canadien de Montréal a pu se réaliser grâce à cette photo prise au Zoo de Granby, début décembre. On reconnaît de gauche à droite les joueurs Raphael Boivin, Xavier Corriveau, Théo Pommerleau, Hayden Demers, Jules Brault, William-Charles Gemme, Charles-Aubré Paquette, Benjamin Laliberté, entourés de Marie-Andrée Boucher (à gauche, mère de l’un des joueurs), Philip Paquin (entraîneur) et Hélène Bienvenue (conseillère aux communication et marketing au Zoo de Granby). Le jeune Blake Ashcroft était absent de la photo.

Le Zoo dans l’aventure

Cette attention particulière de l’entourage du Canadien est le résultat d’un concours de photographie organisé dans le cadre du Festival Esso, et remporté par les Aigles. L’équipe granbyenne sera également filmée lors de sa journée au Centre Bell ; ces vidéos se retrouveront sur la plateforme web HabsTV.

La photo de l’équipe prise au Zoo de Granby en compagnie d’un vrai aigle du Jardin zoologique a permis à celle-ci de remporter une carte-cadeau Esso de 500 $, a-t-elle appris jeudi soir.

« J’ai appelé au Zoo pour demander si on pouvait prendre une photo avec un aigle, car le Festival demandait qu’on photographie notre équipe dans un endroit symbolique de notre ville, et avec le nom de notre équipe, les Aigles, ça m’a semblé une bonne idée. Au Zoo, ils ont été très coopératifs », explique Mme Boucher.

La journée passée au Zoo pour la photo a d’ailleurs été l’occasion pour les jeunes de prendre part au tournage d’une vidéo promotionnelle pour « Un Zoo l’hiver ».

Dimanche, les Aigles novice 1 auront probablement des étoiles dans les yeux. « Ça n’arrivera probablement qu’une fois dans leur vie que l’organisation du Canadien s’intéresse à leur équipe », souligne Annie Beauregard, mère du jeune Jules Brault.

Les entraîneurs de l’équipe ont également hâte d’arriver à dimanche. « On va être un peu fébriles, c’est ce qu’on se disait avec l’autre coach, Antoine Laliberté, car on va se retrouver à la même place que les entraîneurs de la LNH », se réjouit d’avance Philip Paquin.

Plusieurs parents seront sûrement aussi excités que leur progéniture.