Des actionnaires de La Baie d’Hudson proposent de quitter la Bourse

TORONTO — Les actions de la Compagnie de la Baie d’Hudson (HBC) progressaient de 44 % lundi après qu’un groupe d’actionnaires, dont le président exécutif, Richard Baker, a proposé de fermer le capital du détaillant une fois qu’il aura complété la vente de ses derniers actifs allemands pour 1,5 milliard $.

Le groupe, qui détient une participation de 57 % dans HBC, offre 9,45 $ par action en espèces aux autres investisseurs - le même prix payé par l’une des entités de M. Baker au Régime de retraite des enseignantes et des enseignants de l’Ontario en janvier.

«Nous continuons de croire au potentiel à long terme de HBC, mais il est devenu évident que les défis, les risques et les incertitudes majeurs auxquels HBC est confrontée dans l’environnement de la vente au détail, qui connaît une évolution rapide, seront mieux pris en charge sur un marché privé», a fait valoir M. Baker dans un communiqué.

«Notre proposition, entièrement en numéraire, donnerait aux actionnaires publics de HBC la possibilité d’obtenir une prime substantielle sur leurs actions, immédiatement et de façon certaine, tout en transférant les risques et les incertitudes auxquels HBC est confrontée aux actionnaires en exercice.»

Les actions de HBC, qui ont clôturé la semaine dernière à un creux record de 6,37 $, ont chuté au cours des dernières années, la société ayant du mal à s’adapter à un environnement de détail en mutation.

Le titre se négociait à 9,18 $ lundi après-midi, après avoir grimpé jusqu’à 9,40 $ plus tôt dans la séance.

L’accord est conditionnel à la vente, par HBC, de sa participation restante dans une coentreprise immobilière allemande et à la cession de sa coentreprise allemande de commerce de détail pour un montant de 1,5 milliard $ dans le cadre d’une entente conclue avec son partenaire de coentreprise Signa, également annoncée lundi.

Une personne au courant de la proposition a indiqué, sous attribution indirecte, que les transactions seraient probablement conclues cet automne, après avoir été soumises à diverses approbations.

HBC a précisé avoir formé un comité spécial d’administrateurs indépendants chargé d’examiner la proposition et de faire une recommandation aux autres actionnaires.

Le comité sera présidé par David Leith, ancien responsable des services de banque d’investissement, de financement aux entreprises et aux entreprises chez Marchés mondiaux CIBC et membre du conseil d’administration de HBC depuis novembre 2012.

HBC a ajouté que les actionnaires impliqués dans l’offre avaient informé la société qu’ils ne sont pas intéressés par une autre transaction.

La transaction est assujettie aux conditions de clôture habituelles, notamment celle des actionnaires et d’une «majorité de la minorité» des actionnaires.

Outre M. Baker, le groupe d’actionnaires comprend les sociétés Rhone Capital, WeWork Property Advisors, Hanover Investments (Luxembourg) et Abrams Capital Management.