Une station-service Caltex de Braddon, en banlieue de Canberra, la capitale australienne

Couche-Tard offre 7,7 milliards $ pour conquérir l’Australie

Alimentation Couche-Tard a déposé la plus importante offre d’acquisition de son histoire avec une proposition de 7,7 milliards $ visant à mettra la main sur la plus grande chaîne de stations-service et de dépanneurs d’Australie.

L’offre d’achat non sollicitée pour Caltex Australia, établie à Sydney, permettrait au détaillant de Laval de se développer au-delà de l’Amérique du Nord et de l’Europe, son objectif étant de doubler la taille de l’entreprise.

Le chef de la direction de Couche-Tard, Brian Hannasch, a fait valoir que la proposition était «très intéressante» pour les actionnaires de Caltex.

«Depuis plusieurs années, l’équipe de direction d’Alimentation Couche-Tard considère la région de l’Asie Pacifique comme un marché où nous pourrions potentiellement poursuivre notre croissance, et nous entrevoyons de nombreuses possibilités», a-t-il affirmé dans un communiqué de presse publié tôt mardi.

«Nous voyons dans Caltex une éventuelle occasion de tirer parti de notre position de chef de file mondial dans le marché du commerce de l’accommodation et nous nous efforcerions de mettre tout notre savoir-faire opérationnel à profit pour aider à soutenir et à développer l’entreprise de Caltex.»

La proposition de 34,50 $AUS par action vise le rachat de toutes les actions Caltex en circulation. Couche-Tard détient déjà environ 2 % de celles-ci.

Caltex a précisé que Couche-Tard lui avait déjà présenté en octobre une première offre de 32 $AUS par action, mais qu’elle avait été rejetée en raison de sa trop faible valeur.

La nouvelle offre est non sollicitée, non contraignante, conditionnelle et confidentielle, a précisé l’australienne dans un communiqué publié mardi matin, heure locale.

La proposition inclut également le versement de certains dividendes aux actionnaires au moment de l’éventuelle prise de contrôle. Elle ne prévoit aucune vente ou cession d’actifs.

L’analyste Keith Howlett, de Desjardins Marché des capitaux, affirme que l’offre a probablement été révélée parce que Caltex a récemment annoncé son intention d’essaimer une participation de 49 % dans 250 sites de vente au détail en une société de placement immobilier. En outre, les actions de Caltex ont mal performé et le chef de la direction actuel a annoncé son intention de prendre sa retraite.

«Compte tenu de la complexité de la transaction, y compris le dessaisissement d’actifs autres que le commerce de détail, nous concluons que la direction de Couche-Tard s’attend à de bonnes perspectives pour le secteur de la vente au détail de carburants et des dépanneurs en Australie», a-t-il observé dans un rapport.

Cette acquisition potentielle s’inscrirait bien dans le plan quinquennal de Couche-Tard visant à doubler sa taille, a ajouté Irene Nattel, analyste pour RBC Marchés des capitaux.

«Sur la base de conversations avec la direction, les réseaux de dépanneurs australiens sont intéressants parce que l’industrie des carburants y est bien développée, alors que les activités intérieures de ces magasins sont moins bien gérées et offrent généralement une occasion importante de dégager une valeur supplémentaire», a-t-elle écrit dans un rapport.

Caltex exploite environ 2000 stations-service où se trouvent de l’essence et des points de vente au détail.

L’offre est assujettie à certaines vérifications et approbations, ainsi qu’au vote des conseils d’administration des deux sociétés.

Bénéfice net en hausse

Après la clôture des marchés mardi, Alimentation Couche-Tard a déclaré que son bénéfice net avait bondi de 21,5 %, pour atteindre 579,4 millions $US au deuxième trimestre de son exercice fiscal, contre 477 millions $US l’année précédente.

En excluant les éléments non récurrents, les bénéfices ajustés pour le trimestre qui s’est terminé le 13 octobre se sont établis à 571 millions $US, soit 51 cents par action diluée, contre 466 millions $US ou 41 cents par action pour l’exercice précédent.

Le détaillant a bénéficié d’une augmentation de 27,7 % des marges de carburant aux États-Unis, bien que les revenus de carburant aient chuté de près de 8 %.

Les revenus ont diminué pour s’établir à 13,68 milliards $US, contre 14,7 milliards $US au deuxième trimestre de 2018, les ventes de marchandises augmentant de 2,3 % à 3,5 milliards $US et les recettes de carburant du réseau, de 8,8 % à 9,9 milliards $US.

Les ventes de marchandises par magasin comparable ont augmenté de 3,2 % aux États-Unis, de 2,1 % au Canada et de 3,3 % en Europe.

Couche-Tard devait générer des bénéfices ajustés de 48 cents par action sur un chiffre d’affaires de 14 millions de dollars $US, selon la société de données sur les marchés financiers Refinitiv.

Le réseau de dépanneurs de Couche-Tard comprend près de 9800 magasins en Amérique du Nord et 2700 en Europe. L’entreprise emploie près de 133 000 personnes et a conclu des accords de licence avec environ 2250 magasins exploités sous l’enseigne Circle K dans 16 autres pays et territoires.